Considéré comme l’un des plus grands défis par de nombreux pays en voie de développement, le vieillissement de la population est une tendance primordiale puisqu’il aura un impact sur plusieurs aspects de notre société, notamment sur les régimes de retraite et sur le système de santé. Il ne faut donc pas s’étonner de voir, et ce sera de plus en plus le cas, nos gouvernements s’attaquer à certains de ces défis. Le voyou actuel? La poignée de porte ronde!

Cet objet culte, longtemps tenu pour acquis mais combien louangé par l’un de nos idoles nationaux en Normand L’Amour, pourrait bien être en voie d’extinction dans les sociétés occidentales.

En effet, les poignées de porte rondes seront bientôt interdites à Vancouver! Avant de sursauter, sachez que ça risque d’être le cas pour de plus en plus de villes, provinces et pays au fil des prochaines années.

Première ville à se doter de cette politique en Amérique du Nord, Vancouver agit comme un chef de file à ce titre, puisque les poignées de porte rondes causent des difficultés qu’il est souvent facile d’oublier.

En effet, selon les groupes sociaux, la poignée de porte que l’on connaît traditionnellement représente un défi de taille. Pour certaines personnes atteintes d’un handicap, ces poignées limitent, voire empêchent l’accès à divers endroits, de par sa forme physique.

Par ailleurs, dans une société où le vieillissement de la population sera un défi de plus en plus contraignant pour nos gouvernements, cette manière d’ouvrir une porte pourrait s’avérer difficile, alors que certaines conditions comme l’arthrite viendront compliquer cette tâche, pourtant acquise par plusieurs.

C’est donc le 31 mars prochain que cette loi bannissant les poignées de porte rondes passera à Vancouver. Ainsi, toutes les nouvelles constructions devront être équipées de poignées avec levier, de façon à faciliter la vie de nombreuses personnes qui pouvaient trouver difficile d’utiliser une poignée ronde.

À première vue, on peut se dire : « Ben voyons, si une personne a de la difficulté avec sa poignée, c’est à elle de la changer! », ce qui ne serait pas faux. En revanche, cette législation viendra uniformiser tous les bâtiments d’une région, ce qui facilitera l’accès à des endroits autres que simplement la maison pour les personnes qui en ont besoin.

C’est donc avec nostalgie que nous devons classer les poignées de porte rondes dans les espèces en voie d’extinction dorénavant…

Source : The Star

Source(s) image(s):
For Civil Minds

Commentaires