L’« atomic wedgie » est souvent une farce que les jeunes pratiquent dans la cour d’école. Ce geste consiste à tirer l’élastique du sous-vêtement de la victime de façon à lui couvrir la tête et ainsi l’humilier. Vous pensiez que cette blague était sans risque pour la santé? Attendez de lire la suite!

Les événements que nous allons vous raconter se sont déroulés en Oklahoma, aux États-Unis, il y a quelques jours. Un soir, Brad Davis, un gaillard de 33 ans, et son beau-père Denver Lee St. Clair, 58 ans, ont décidé de boire un coup. Plus les heures passaient et plus le ton montait. Les quantités importantes d'alcool qu’ils ingurgitaient n'arrangeaient rien et ne faisaient qu'augmenter leur agressivité.

À un certain moment de la soirée, le quinquagénaire s’est mis à insulter son ex, qui était en fait la mère de Brad. Il semble que ce soit la goutte qui ait fait déborder le vase puisque peu de temps après, un affrontement a eu lieu entre les deux hommes, lequel a coûté la vie à Denver. En effet, ce dernier est mort à la suite d’un atomic wedgie pratiqué par le trentenaire.

Évidemment, la police a été rapidement alertée et les secours ont été dépêchés sur les lieux. Ils ont été incapables de réanimer la victime qui est morte d'asphyxie et d'un traumatisme crânien. Le présumé meurtrier, qui est un ancien Marine, a affirmé avoir agi en légitime défense. Le seul geste qu’il aurait trouvé pour sauver sa peau aurait été, en effet, de soulever les bobettes d’un homme près de la soixantaine.

Les autorités n’ont pas cru à sa défense et ont déposé des poursuites pour homicide.

Morale de l’histoire : Pensez-y à deux fois la prochaine fois que vous voudrez jouer un mauvais tour à quelqu’un. 

Sources : Metro, LePoint.fr et LaDepeche.fr

Source(s) image(s):
Wikipedia

Commentaires