Moins d’un an après la signature de son contrat de transition qui lui aura rapporté 5,75 millions sur une période de deux ans, P.K. Subban sera à la recherche d’une toute nouvelle entente avec l’organisation des Canadiens, celle-ci beaucoup plus lucrative que la précédente.


D’ailleurs, tout porte à croire que le défenseur canadien sera le joueur le mieux payé du Tricolore d’ici les prochaines semaines… Peut-être même qu’il deviendra le mieux payé de l’histoire de la Sainte-Flanelle!
 

En plus de lui rapporter beaucoup de huards, l’entente garderait le défenseur étoile à Montréal pour encore plusieurs saisons à venir.
                                                           

Entrons dans le vif du sujet.
 

On a rapporté lors des dernières semaines que l’agent de Subban, Don Meehan, négocierait présentement une entente qui se situerait aux alentours des 64 millions. Cette somme serait répartie sur une période de huit ans.
 

C’est donc dire que si l’entente entre les deux parties se concrétisait ainsi, l’impact de Subban sur la masse salariale de l’équipe serait de huit millions jusqu’en 2021-2022.
 

Huit ans étant la durée maximale des nouveaux contrats d’après la nouvelle convention collective de la LNH, celui de Subban ne pourra évidemment pas dépasser ce chiffre. Je ne m’attends donc pas à ce qu’un des deux parties vise moins que cette durée.
 

De toute façon, ce ne serait pas bénéfique pour aucun d’eux, sachant que Subban est satisfait à Montréal et que Marc Bergevin veut s’assurer de conserver les services de son défenseur étoile durant le plus de saisons possible.
 

Selon la nouvelle LNH, déterminons ce à quoi devrait ressembler le prochain pacte du prolifique numéro 76 des Canadiens en comparant sa valeur à celle d’autres défenseurs étoiles du circuit.
                                                                                

Le jeu des comparatifs

Drew Doughty, Alex Pietrangelo, Erik Karlsson, Kristopher Letang, Duncan Keith, Keith Yandle ; se retrouvent sur la courte liste des joueurs qui serviront de comparatifs au prochain contrat de P.K. Subban
 

Jetons un bref coup d’œil à leurs ententes contractuelles :
 

  • ● Drew Doughty : 8 ans / 56 millions (échéance : 2018-2019)
     
  • ● Alex Pietrangelo : 7 ans / 45,5 millions (échéance : 2019-2020)
     
  • ● Erik Karlsson : 7 ans / 45 millions (échéance : 2018-2019)
     
  • ● Kristopher Letang : 8 ans / 58 millions (échéance : 2021-2022)
     
  • ● Duncan Keith : 13 ans / 72 millions (échéance : 2022-2023)

  • ● Keith Yandle : 5 ans / 26,25 millions (échéance : 2015-2016)


En un clin d’œil, on se dit que le contrat de Subban ne devrait pas dépasser les 7 millions de dollars en moyenne par saison, en se basant sur les ententes de ces six défenseurs, mais ce n’est probablement pas ce qui se passera. Je reviendrai plus tard sur le « pourquoi » de cette hypothèse…


De ces six défenseurs, celui qui ressemble le plus à P.K. Subban est l’arrière des Kings de Los Angeles, Drew Doughty. Ce dernier a des statistiques très semblables à celles de l’originaire de Toronto en Ontario. En effet, les deux compilent des moyennes de points par match de 0,59 (Subban) et 0,51 (Doughty), tout en étant excellents à la relance et ayant comme atout principal leur vitesse. Une ressemblance encore plus frappante: les deux arrières ont 24 ans!
 

Aussi sélectionné sur l’équipe olympique canadienne, Doughty gagne en moyenne sept millions par saison. En évaluant le niveau des deux joueurs, le contrat de Subban devrait, en théorie, avoir cette valeur.
 

Toutefois, il faut tenir compte que…
 

- Le plafond salarial devrait monter au-dessus des 70 millions en 2014-2015, ce qui provoquera bien évidemment une hausse du salaire moyen dans le circuit.
 

- P.K. Subban va signer son premier contrat à long terme à un âge plus élevé que Drew Doughty l’avait fait. C’est donc dire qu’il va probablement jouer à son meilleur niveau lors des trois ou quatre dernières années de son entente, contrairement à Doughty, dont son contrat viendra à échéance en plein milieu de son apogée c’est-à-dire entre 28 et 32 ans.
 

- Le défenseur du CH a remporté le trophée Norris pour la saison 2012-2013, tout en ayant été nommé sur l’équipe de hockey canadienne olympique, ce qui fait indéniablement augmenter sa valeur.
 

- Subban n’a jamais subi de blessure majeure depuis son entrée chez les professionnels, donc contrairement à des joueurs comme Erik Karlsson et Kristopher Letang, il n’est pas fragile, ce qui pourrait augmenter la valeur dudit contrat.
 

… je crois donc que l’arrière du Tricolore décrochera un contrat encore plus lucratif que celui de Drew Doughty.


D’ailleurs, tous les éléments dont énumérés ci-haut seront assurément utilisés par Don Meehan dans ses pourparlers avec Marc Bergevin.


Plus que Doughty, mais combien exactement?

Selon mon analyse de la situation, il m’apparaît clair qu’en premier lieu, l’impact de P.K. Subban sur la masse salariale sera d’au moins 7,5 millions par saison.
 

Deuxièmement, je crois que son pacte s’étendra sur huit ans, le contraire serait très étonnant. D’ailleurs, la seule raison envisageable pour laquelle le clan Subban accepterait une entente de six ou sept ans serait si la moyenne de la valeur de celui-ci augmentait significativement.
 

Pour finir, il me semble évident que la valeur monétaire qui sera versée à Subban chaque année croîtra avec les années, c’est-à-dire qu’elle pourrait, par exemple, passer de 6,5 millions par saison à un total de 8 ou 8,5 millions de dollars vers la fin de l'entente.
 

Le reste n’est qu’une question d’évaluation personnelle…
 

La nomenclature du contrat de Subban devrait ressembler à ce qui est représenté dans le tableau ci-dessous:
 


 

Cela ferait donc une moyenne de 7,625 millions de dollars par saison dans les poches du défenseur de 24 ans.
 

En conclusion, bon courage à Marc Bergevin tout au long de ce fastidieux processus de négociations. Il en aura besoin pour affronter Don Meehan, reconnu comme étant un des agents de joueurs les plus agressifs de la LNH.

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires