BORNES ÉLECTRIQUES

Saviez-vous qu’à mesure que vous approchez de la quarantaine, votre corps commence à vieillir de plus en plus rapidement? La recherche montre que, sans une alimentation saine et le maintien d’une activité physique régulière, le corps vieillira l’équivalent de 6 mois de plus pour chaque année qui passe à partir de 40 ans.

Si on fait le calcul, cela veut dire que vous aurez déjà l’air d’avoir 50 ans lorsque vous aurez à peine franchi la barre des 45 si vous laissez les choses aller. En fait, déjà à partir de 35 ans, la majorité d’entre vous commencerez à perdre assez de masse musculaire pour ralentir le métabolisme de base, ce qui aura comme conséquence non seulement de diminuer votre force et votre tonus musculaire mais sera aussi suffisant pour augmenter la masse adipeuse (gras corporel) sans même que les calories n’aient changées.

Si vous avez lu mon article intitulé « Il n’est jamais trop tard pour devenir plus fort », vous savez que l’âge n’est pas un facteur irréversible. Votre corps ne possède pas d’horloge intégrée qui lui dit que vous avez X nombre d’années. En fait, si vous prenez les choses en main, vous pouvez envoyer à votre organisme et à votre cerveau le signal de ralentir le processus du vieillissement et le forcer à régénérer vos cellules! C’est pourquoi les personnes qui prennent soin d’elles ont souvent l’air plus jeunes qu’elles ne le sont en réalité.

La solution est donc simple et ne requiert aucun médicament miracle. Il est accessible à tout le monde de paraître et de se sentir plus jeune que son âge chronologique. Il suffit de restaurer les hormones naturelles de votre corps par l’adoption de comportements sains, ce qui veut dire de bonnes habitudes de vie, une meilleure alimentation et une pratique régulière d’activité physique. Cela dit, voici quelques conseils pour vous guider dans votre cheminement.

Mangez moins mais équilibré

Les études ont déjà démontré les effets bénéfiques sur la santé et la longévité d’un régime réduit en calories, mais encore faut-il s’assurer d’avoir tout ce qui est nécessaire. Les besoins énergétiques diminuent également avec l’âge, ce qui justifie cette pratique. Avoir un apport équilibré devient donc plus important si vous le réduisez. C’est entre autres là que faire des choix plus éclairés, comme manger plus de fruits et de légumes et se tenir loin des aliments transformés, voire opter pour des produits biologiques autant que possible, prend aussi plus d’importance. 

Oubliez les régimes faibles en gras

Laissez tomber cet engouement datant déjà d’une décennie qui tente de vous faire croire que le gras n’est que mauvais et qui vous suggère de le fuir à tout prix. Si vous avez lu mon article intitulé « Prendre du gras pour perdre du gras », vous savez que c’est totalement faux. Si la population est grossissante et malade, c’est fort probablement et justement à cause de cette peur du gras et au remplacement de ce dernier par le sucre, conduisant à l’épidémie de diabète qui fait maintenant rage en Amérique du Nord. Le gras est essentiel à la survie de vos cellules. Il aide votre corps à se régénérer et à régulariser vos hormones. La testostérone, l'hormone « mâle », est entre autres en lien direct avec votre apport en cholestérol et en matières grasses (même saturées!). Pour ceux qui ont encore peur du cholestérol, je vous suggère la lecture de mon article « Le cholestérol, changer le mauvais en bon ». Il est parfois possible de vérifier ce fait par soi-même, en regardant autour de nous les gens qui suivent un régime « sans gras ». Je le remarque personnellement auprès des gens qu’il m’arrive de côtoyer dans mon domaine d’intervention. Ces derniers sont en général maigres, faibles et souvent plus vulnérables aux infections et aux maladies (grippe, virus, réactions inflammatoires). Dans le cas contraire, je peux vous dire que les gens qui s’entraînent et dont le gras représente au moins le tiers de leurs calories paraissent jeunes, vigoureux, forts et éclatants de santé! 

Faites travailler votre corps

L’inactivité est la pire condition que vous pouvez infliger à votre corps. Ce dernier est fait pour bouger alors utilisez-le! Méfiez-vous par contre des activités d’endurance de longue durée. En effet, l'exercice de longue durée augmente l’exposition aux radicaux libres, ce qui encourage l’activité oxydante et va jusqu’à accélérer le processus du vieillissement, ce qui vous nuira si vous voulez avoir l’air plus jeune. Il y a des façons plus efficaces et « intelligentes » de s’entraîner, en combinant l’exercice cardiovasculaire intense et le travail musculaire en résistance (musculation).

Entraînez-vous moins

Vous avez bien lu! De plus en plus on louange les avantages de l’intensité sur la durée en matière d’entraînement. Dans ce domaine, la qualité l’emporte sur la quantité. Ceux qui s’en tirent le mieux au fil du temps sont ceux qui ne perdent pas de temps et qui misent sur le rendement optimal, qui se traduit par le meilleur exercice possible en moins de temps possible. De toutes façons, la capacité de récupérer de l’organisme varie avec l’âge, donc il faut s’ajuster en conséquence. Un entraînement efficace peut facilement être complété en moins de 45 minutes. Le but est de se concentrer sur ce qui est nécessaire de faire et de viser le dépassement de vos capacités pour forcer votre corps à s’adapter. Une fois que cet objectif est accompli, nul besoin de s’éterniser dans la salle d’entraînement.

Arrêtez de blâmer tout sur comment vous êtes vieux

Cessez de trouver des excuses ou de porter le blâme sur votre âge et de croire que vous êtes condamné. Entourez-vous de gens positifs et prenez les choses en main dès maintenant. Chaque jour, votre corps s’adapte à votre environnement et à ce que vous lui faites subir. Cela veut dire que vous avez une part de responsabilité dans les changements que ce dernier subit au fil du temps. La question maintenant est de savoir de quoi voulez-vous avoir l’air d’ici quelques années?

Source(s) image(s):
menshealth.co.uk

Commentaires