Les robots ne nous ayant pas encore tous envahis, lorsqu'on sort faire des commissions, c'est encore du monde qu'on a devant nous. Du moins j'espère, sinon on a du souci à se faire. Vous ne le savez peut-être pas, mais du monde, ça a ce qu'on appelle des « émotions ». Avant que ce soit la caissière qui te poignarde pour te voler ton fric, tu devrais appliquer ces quelques conseils modernes.

Conseil moderne no 1 : Tu te relaxes, Speedy Gonzales

Je sais, t'es bien pressé de payer ta grosse quille de bière pour aller, encore une fois, te soûler dans le sous-sol de tes chums, en jouant à des jeux en ligne, avec comme seule ambiance la faible lumière de vos ordinateurs portables qui éclairent vos visages humides et blasés, mais la caissière, elle s'en fout. Le client avant toi, il s'en fout aussi, pis celui derrière toi, lui, t'as même pas idée comment il en a rien à faire. Contrairement à ce que tu penses, l'Univers n'a pas été bâti autour de ton large nombril poussiéreux. Ici, c'est une société, pis en société, on met notre petite individualité de côté et on essaie de vivre avec nos semblables, dans une paix et un respect qui, s'ils ne sont pas sincères, sont au moins politiques. Ça, pour que tu comprennes bien, ça veut dire que tu prends ton mal en patience pis que tu attends ton tour sans chialer comme un vieux plaignard pas de manières qui vient d'atteindre le fond de son sac de chips du Dollarama. Tu ne marmonnes pas dans ta barbe que « c'est long », tu ne regardes pas frénétiquement ta montre comme un psychopathe, tu ne lances pas des regards qui veulent dire « ouais, elle prend son temps la madame » à la personne derrière toi, en pensant, à tort, qu'elle va être de ton bord. Quoi? T'es sur ton heure de dîner pis il ne te reste que deux minutes pour retourner au travail, sans quoi ton patron va te sacrer à la porte? Eh bien qu'est-ce que tu fais là? C'était si important d'aller t'acheter des cochonneries au dépanneur? C'est toi qui as décidé de venir ici, alors tu assumes, point final. Et si tu n'es pas capable d'attendre 5-10 minutes, si ta vie est à quelques minutes près, je pense que tu as de graves questions à te poser sur ton identité personnelle et sur tes choix de vie.

 

Conseil moderne no 2 : C'est juste une caissière

La jeune demoiselle qui se trouve devant toi lorsque tu te rends à la caisse, et j'espère ne rien t'apprendre, est... une caissière, eh oui. Ça, ça veut dire qu'elle passe sa journée derrière ce petit comptoir en mélamine sur lequel tu appuies tes grosses mains pleines d'huile, pendant que tu lui gueules dessus tous les petits problèmes que tu as vus dans le magasin. J'imagine que, pendant que tu craches tes postillons de chialeux sur son comptoir frais lavé, tu as conscience qu'elle n'y est pour absolument rien, oui? Dans le même ordre d'idées, j'imagine que tu vas aussi battre les enfants de tes voisins à coups de batte quand ton équipe ne gagnera pas à la télé? Franchement.

 

Conseil moderne no 3 : C'est juste une piastre. UNE piastre!

Oh là tu me laisses cette facture dans le fond de ton sac et tu fous le camp. Je m'en fous qu'elle se soit trompée d'un dollars sur ta facture. C'est un dollars! Une petite piastre que t'aurais perdu dans ton manteau de toute façon! C'est quoi ce comportement complètement imbécile que de penser que c'est brillant de retourner te plaindre pour avoir ta piastre? Si ta vie est à un dollar près, t'as de sérieux changements à faire. Pis comme tu lis mon article sur Internet, soit sur ton ordinateur portable ou ton téléphone intelligent, je vais tenir pour acquis que ce n'est pas le cas, donc c'est juste con. Rendu là, c'est juste une question d'ego, d'orgueil.

 

Conseil moderne no 4 : As-tu vraiment besoin d'un sac?

Non.

Voilà! Grâce à ces quelques époustouflants conseils, des plus contemporains, sur les tâches dures et complexes que sont l'achat d'articles et le péage caissier, vous êtes prêts et armés pour affronter votre prochaine session de magasinage comme un homme moderne. Messieurs, bonne chance!

Source(s) image(s):
Mr.Ass

Commentaires