Orlando, Floride – Pour la troisième fois en trois ans, Honda prend le temps de revoir sa Civic. Il faut comprendre que le modèle de l’actuelle génération ne l’a pas eu facile. Lorsqu’il a été introduit en avril 2011, il a aussitôt été mis au pilori. Honda avait coupé dans le gras et s’est fait rappeler à l’ordre.

Le constructeur a réagi en retouchant la berline 18 mois plus tard et voilà que c’est au tour du coupé d’être révisé. Du coup, la berline reçoit aussi les changements apportés au modèle à deux portes. 

Que retenir de tout ça? Deux choses principalement. 

Nouvelle transmission

Signe des temps, la Civic voit sa transmission automatique être remplacée par une boîte CVT. Ce n’est pas la même que celle qui œuvre du côté de l’Accord, mais la conception est la même. Il faut saluer son caractère efficace, même si personnellement, je préfère encore la bonne vieille boîte automatique. 

La bonne nouvelle, c’est que sur la plupart des versions, des palettes au volant permettent de simuler des changements de rapport, ce qui rend l’expérience plus intéressante. 

Au pire, l’acheteur peut toujours se rabattre sur un modèle à boîte manuelle à cinq rapports. En fait, de toutes les versions proposées, DX, LX, EX, Touring et Si, seule la Touring ne peut être livrée avec une transmission manuelle. Quant au modèle Si, il ne reçoit qu’une boîte mécanique à six rapports.

L’arrivée de la boîte CVT se justifie par une chose : une meilleure consommation de carburant (6 %).

Nouvelle interface multimédia

À bord, mis à part quelques ajouts côté couleurs et matériaux, la présentation demeure très similaire. Ce qui détonne, c’est la présence d’un nouveau système d’info divertissement qui se veut beaucoup plus à la page. Très complet, il permettra à tous ceux qui aiment être branchés à leur véhicule de trouver leur compte. De ce côté, Honda vient de se mettre sérieusement à jour. 

Autrement, de petits changements ont été apportés au faciès et à l’arrière du véhicule, le tout dans le but de lui donner une allure plus affirmée, plus agressive. C’est bien, même s’il faut se dire les vraies choses et constater que Honda a vivement besoin d’un designer avec plus de cran. 

Au volant, on apprécie toujours la conduite de la Civic, même si l’expérience de la CVT laisse par moment pantois. En fait, lorsque le mode sport est disponible (palettes au volant), il faut s’en servir pour éviter l’ennui. 

Sur le modèle coupé, notons également que des ajustements ont été apportés au niveau des suspensions (débattement réduit et barre stabilisatrice arrière plus ferme). En virage, l’appui est plus solide. 

Conclusion

La Civic demeure l’une des meilleures voitures de sa catégorie. En ce début d’année, déjà, elle se vend presque deux fois plus que l’Elantra de Hyundai, sa plus proche rivale. Si ça continue de la sorte, la Civic sera la voiture la plus vendue au Canada pour une 17e année consécutive. 

Et en marge des changements apportés, elle a tous les outils pour y parvenir.

Source(s) image(s):
Daniel Rufiange

Commentaires