Connaissez-vous la collection Pomelo de La Pastèque? Il s’agit d’œuvres faussement pratiques sur des sujets de la vie courante. « Deux milligrammes », de l’illustrateur français Benjamin Adam, en est un très bon exemple. L’album, qui est sorti il y a quelques jours chez nous, raconte les péripéties d’un homme qui essaie d’arrêter de fumer.

Peut-être est-il bon de préciser que l’histoire est d’abord parue sur un blogue. Avant d’être éditée par la Pastèque, une première version papier avait même vu le jour. Avec un album en bonne et due forme, Benjamin Adam peut maintenant s’attaquer aux amateurs de bandes dessinées du Québec et spécialement à ceux qui ont vécu de loin ou de près avec la cigarette.

Un journal intime 

Deux milligrammes est un peu conçu à la manière d’un journal intime. L’auteur y raconte, à l’aide de petits dessins originaux et souvent sans prétention (mais qui collent parfaitement au cadre) et de textes écrits à la main (certaines bulles sont toutefois plus difficiles à lire que d'autres), les étapes de son cheminement. Il met beaucoup l’accent sur les gommes à la nicotine – le moyen qu’il a décidé d’utiliser pour arrêter de fumer. Il soulève, non pas sans une dose d’humour, différentes questions à son propos. Par exemple, peut-on devenir dépendant à cette gomme?

Comme beaucoup de fumeurs qui essaient d’arrêter de fumer, son parcours est rempli d’obstacles. Il trébuche à l’occasion (c’est la faute de l’alcool apparemment), mais cela ne l’empêche pas de se retrousser les manches et de se relever. Il ne baisse jamais les bras longtemps et souhaite réellement arrêter de fumer.

D’ailleurs, ce qui l’a surtout convaincu d’éteindre pour de bon n’est pas tous les arguments-chocs véhiculés par les médias, mais une simple phrase dite par son médecin : « Vous allez retrouver le goût des pommes de terre ».

Arrêter de fumer en ayant du plaisir, c'est possible?

Il est évident que les fumeurs qui essaient d’arrêter de fumer ou les anciens fumeurs ont des chances de s’identifier plus ou moins à Benjamin Adam. Ils se reconnaîtront sans aucun doute dans différentes situations. Ça risque d'être moins le cas avec les lecteurs qui n'ont jamais fumé une cigarette de leur vie. 

Personnellement, je n’ai jamais fumé, donc il est clair que certaines situations me parlent moins. Cela étant dit, j’ai eu quand même du plaisir à lire. Certaines situations cocasses m’ont bien fait rire, surtout celles concernant la « puissance » des non-fumeurs vis-à-vis des fumeurs.

Même si le livre n’a pas été fait comme un « vrai » guide pour arrêter de fumer, certains éléments peuvent, je crois, aider ou du moins encourager les fumeurs dans ce difficile processus qui est l’abandon du tabac. Évidemment, je le répète, il ne doit pas être considéré comme un guide pour arrêter de fumer; ce n’est pas cela son but. 

Verdict

Si vous êtes un ancien fumeur, que vous tentez de cesser de fumer ou que voulez tout simplement voir le processus d’abandon du tabac d’un œil nouveau Deux milligrammes est tout indiqué pour vous! 

 

Cote : 3,5 étoiles sur 5 

 

Deux milligrammes

Benjamin Adam

64 pages

La Pastèque

Source(s) image(s):
La Pastu00e8que

Commentaires