Non, ce ne sera pas le cancer, ce ne sera pas une crise de cœur causée par votre amour de la malbouffe, ce ne sera pas non plus un meurtre horrible, ni un accident d'avion qui vous tuera. Ce qui vous attend, l'ombre glacée qui vous guette la nuit et qui s'approche de plus en plus de votre cou en se léchant les lèvres et en serrant les poings, c'est le stress.

Dans ma vie, j'ai rencontré beaucoup de gens. Ces gens avaient tous une chose en commun; une chose qu'a en commun la majorité des êtres humains de cette planète. Ils étaient constamment anxieux pour des vraies conneries.

Oh! non, je vais être en retard!

Oh! non, j'ai oublié de poster ma lettre!

Oh! non, je vais peut-être couler un cours!

Oh! non, j'ai perdu mon emploi!

Oh! non, mon ordinateur est brisé!

Oh! non, ma toast est froide!

Oh! non, j'ai un cheveu de plié!

 

ON S'EN SACRE.

 

Non, non, non, ce n'est pas vrai que c'est important. Que ce soit votre emploi ou un de vos cheveux qui est brisé, ce n'est PAS important. La planète va continuer de tourner et l'Univers ne s'en rendra même pas compte. Il y aura le même nombre de particules dans l'espace et le temps ne se pliera pas, créant ainsi une faille et amenant la destruction de notre monde. Rien ne va arriver. À un moment, dans notre vie, il faut remettre les choses en perspective. Et quand je dis « remettre les choses en perspective », je ne parle pas de changer de coiffure ou la peinture du salon. Je parle de quelque chose que vous n'avez encore jamais fait. Aujourd'hui, je vais vous demander un travail immense. Ce travail est très difficile de par sa nature, mais il est important, très important si vous voulez commencer à vivre votre vie sans stress inutile et pleinement embrasser chaque moment...

Je vous demande de remettre en cause l'importance réelle de votre existence.

Ouhhhh, là, j'en entends déjà qui commencent à s'échauffer.

- Je vaux quelque chose, c'est quoi ces niaiseries-là!

- Ma vie est importante!

- Je vaux autant qu'un autre!

- Bla bla bla.

Oui, vous valez autant qu'un autre; on vaut tous la même chose : pas grand-chose. À nos yeux, oui, notre vie a de la valeur. Je n'ai nullement envie de mourir demain, ou de perdre mon emploi et surtout pas que ma toast soit froide! Mais ça, c'est parce qu'on a été habitués et même encouragés à regarder la vie de façon subjective. On regarde la vie à travers nos yeux à nous, dans notre corps, dans notre vie personnelle. Par contre, à un moment, il est nécessaire, en tant qu'être ayant le sens de la raison et la capacité de réfléchir, de sortir de notre EGO. Parce que oui, c'est uniquement notre ego qui nous dit que ce qui nous arrive est important. C'est notre individualité, engraissée par notre société moderne, qui dicte maintenant nos pensées et nos émotions. Plus que jamais dans l'histoire de la civilisation, nous pensons à petite échelle. Ma vie, mes attentes, mon futur, mes ambitions, mes déceptions, mes échecs, moi, moi, moi!

Il faut sortir de là, pis au plus sacrant.

Parce qu'il faut réaliser que pendant qu'on stresse parce qu'on va peut-être perdre notre emploi, il y a des gens, quelque part dans le monde, qui meurent dans de terribles souffrances, des gens qui crèvent de faim, des gens qui se font violer à coup de batte pleine d'échardes. Ton petit emploi, ton petit confort personnel de gars qui est assez à l'aise pour lire cet article sur Internet, avec un téléphone intelligent, une tablette ou un ordinateur, ce petit malaise que tu ressens quand tes petites attentes face à l'avenir ne sont pas comblées, n'est RIEN par rapport à la souffrance du monde. Je sais que toutes ces choses ne te concernent pas, mais dis à ton ego de fermer sa gueule et comprends ce que je te dis. Parce que la plupart du temps, on stresse pour absolument rien, et la réponse à ce stress est toute simple :

Oh non, je vais être en retard!

Tu veux quoi? Accélérer le métro avec tes pouvoirs psychiques? Tu seras en retard et c'est tout.

Oh non, j'ai oublié de poster ma lettre!

Tu le feras demain.

Oh non, je vais peut-être couler un cours!

Tu le reprendras.

Oh non, j'ai perdu mon emploi!

Tu t'en trouveras un autre.

Lorsque vous stressez face à l'avenir, demandez-vous : c'est quoi le PIRE qui pourrait arriver? Sûrement pas grand-chose.

Lorsque vous stressez face à un événement qui est arrivé, réalisez que ce n'est PAS grave et qu'il y a bien pire dans le monde que vos petits inconforts individualistes de capitalistes engraissés.

Remarquez que les deux seuls « temps » liés au stress sont l'avenir et le passé. Deux choses sur lesquelles vous n'avez AUCUN contrôle. Mettre de l'énergie dans des attentes futures ou des regrets passés est imbécile, littéralement. Quoi? On a un contrôle sur le futur? Non, on peut planifier un certain chemin, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Pensez au hockey. Ils ont un plan de match, puis boom, ils se font littéralement démolir par l'équipe adverse 6-0. 

Vivre, ça se fait maintenant. Pas « aujourd'hui », non. LÀ, IMMÉDIATEMENT! Quand vous venez de perdre votre emploi, vous êtes toujours là, vous n'êtes pas mort, vous avez tous vos membres, vous respirez, votre cœur bat, TOUT VA BIEN.

Source(s) image(s):
hazza-6660, CC 3.0

Commentaires