BORNES ÉLECTRIQUES

Mensonge à tous ceux qui s’époumonent à dire que c’est le gars qui décide du sexe des enfants lors de la conception. Je peux vous dire que si ça avait été le cas, à notre deuxième, je n’aurais pas travaillé aussi fort dans la salle d’échographie pour cacher ma semi-déception de ne pas avoir MON garçon. Si la science pouvait me le garantir pour un troisième, on parlerait d’un projet futur, mais puisque je suis du genre à perdre à pile ou face, le chapitre familial est conclu... Mais rassurez-vous, j'adore mes filles.

À LIRE AUSSI : Les gars : 10 trucs pour rallumer le désir de votre blonde

Je suis un jeune professionnel de 32 ans, passionné de football, « trippeux » de films violents, gamer de jeux de consoles à temps trop partiel. J’ai fait de l’émission RPM ma religion des dimanches matins et je suis père de deux enfants. Deux filles… Deux magnifiques filles en pleine santé, polies, dégourdies, douées, qui respirent la joie de vivre et qui me valent tous les compliments de mon entourage mais qui, aussi, préfèrent Barbie à G.I. Joe et Selena Gomez à Eminem.

Attention, loin de moi l’idée de dire que je n’aime pas mes filles, mais la présence de testostérone dans la maison est en sérieux déficit. Cependant, avec le  temps, j’apprends à en retirer certains avantages. Une technique qui se pratique en toutes occasions pour laquelle je n’ai aucun mérite : ode à Œdipe

Dernièrement, visite de la cousine et de ses enfants pour la fin de semaine. On planifie une panoplie d’activités : promenade en plein air, après-midi magasinage, manèges, bonbonnière, cinéma, clowns, sculptures de ballons et souper saucisses sur le barbecue. Tandis que moi, je peaufine ma technique à Madden 25. Résumé de la journée selon les enfants : « Wow, P-A fait tellement bien cuire la saucisse ». Je repars avec les honneurs. Ma blonde rit poliment.

Ma blonde regorge de patience lorsqu’il s’agit de faire de la pâte à modeler, des cabanes en couvertures, du bricolage, des jeux de société, des chorégraphies de salon et des théâtres de marionnettes. Tandis que moi, je compare la consommation d’essence entre la Porsche 911 et la Ferrari F430 Spider dans le Guide de l’auto. Mais quand on demande à notre plus vieille son activité préférée, elle répond sans aucune hésitation : « Regarder papa jouer à Candy Crush ». Ma blonde fulmine!

Il faut dire que même si je n’ai pas de garçon, je me console puisque, au moins, ma fille aime pratiquer plusieurs sports. C’est pour cette raison que ma blonde l’amène régulièrement faire du patin, jouer au ballon dans la cour, faire des longueurs de piscine avec elle, lui faire faire l’avion et pratiquer la gymnastique sur l’herbe. Tandis que moi, j’essaie d’identifier des erreurs de tournage dans l’excellente trilogie Star Wars. J’ai évidemment excusé la crise de bacon qu’elle a fait à sa mère à leur retour de leur escapade au parc puisqu’elle avait effectivement été privée d’un précieux moment pour créer une carte faisant l’éloge du merveilleux père que je suis. Ma blonde explose!

Ce n’est pas de tout repos d’être le père de deux magnifiques filles. J’en suis la preuve vivante. Mais avec un peu de pratique, j’aurai peut-être assez de temps pour me donner le droit à quelques moments de répit et ainsi pouvoir m’adonner à mes activités préférées.  

*À la lecture de ces lignes, j’imagine le soulagement de ma blonde lorsqu’elle s’apercevra qu’au bas de l’article qu’elle a co-imaginé, co-rédigé, corrigé et relu (tandis que moi, je récupérais dans mon lit), seul mon nom apparaît. C’est tout naturel pour moi de lui éviter le poids des honneurs puisque, après tout, elle n’est pas habituée, elle.

Source(s) image(s):
theuncontainabletruth.com

Commentaires