L’hiver est dur ces temps-ci; froid, neige, verglas et pannes de courant font partie de notre réalité québécoise. Peut-on en vouloir à ceux qui cherchent la chaleur du soleil sous des cieux plus cléments? Chaque hiver, un grand nombre de Québécois, retraités pour la plupart, émigrent vers le sud pour échapper aux affres de l’hiver canadien, et la Floride arrive en tête de liste des destinations soleil. Découvrons pourquoi et quand a débuté ce phénomène migratoire saisonnier vers le sud de ces « oiseaux du nord », mieux connus sous le nom de « Snowbirds ».

Destination Floride!

Il faut remonter à la grande crise économique des années 30 pour comprendre pourquoi la Floride est aujourd’hui une destination si populaire pour les Québécois au XXIe siècle. En fait, à la fin des années 20, la Floride n’était pas encore ce paradis des touristes car encombrée de nombreux marais. La crise de 1929 a donc forcé le gouvernement américain à entreprendre des travaux publics afin de créer de l’emploi aux nombreux chômeurs. Ceux-ci consistaient à creuser des canaux d’irrigation pour drainer les terres. L’Intercoastal Highway, un canal navigable le long de la mer, a permis le développement touristique afin de créer encore davantage d’emplois.

De nombreux Franco-Américains du nord-est des États-Unis, touchés eux aussi par le chômage, vinrent en Floride, dans la région de Miami, pour participer à ces travaux, et s’établirent là par la suite. Ils avaient amené avec eux des cousins et parents du Québec pour trouver de l’emploi. Les bases d’une communauté francophone forte et dynamique étaient en train de se mettre en place.

Le Floribec

Après les travaux, les Francos demeurés sur place se recyclèrent dans l’industrie du tourisme naissante qui accueillait des Canadiens français fortunés et ce, jusqu’après la Seconde guerre mondiale. Dès les années 60, la Floride s’est démocratisée pour la masse des Québécois avec l’amélioration des salaires, la construction du réseau autoroutier américain et les tarifs plus abordables pour les vols en avions. La communauté francophone de la région de Miami rayonnait et des artistes québécois, comme Michel Louvain, se succédaient dans des salles remplies. On a même nommé cette région « Floribec », contraction de Floride et Québec, dans les années 70. On y trouvait de nombreux établissements hôteliers et de restauration tenus par des francophones avec un service en français! 

Affiche du film La Florida

Les Snowbirds

Il y avait bien sûr des touristes, mais aussi des résidents temporaires qui passaient jusqu’à six mois en Floride, limite de séjour en terre étrangère sans visa. Les Snowbirds font partie de cette catégorie-là car, par définition, ils sont des résidents du nord de l’Amérique (Canada et É.-U.) qui migrent vers le sud une partie de l’année afin de trouver des conditions estivales. Ils ne passent pas qu’une semaine en vacances, ils vivent en Floride. Bien sûr, aujourd’hui, il n’y a pas que la Floride comme destination pour ces derniers; le Texas, la Californie, le Mexique et les Caraïbes deviennent aussi populaires auprès des Snowbirds. Mais la Floride conserve son attrait chez les Québécois et autres Canadiens français en raison du Floribec qui déborde largement, et depuis les années 60, la région de Miami. 

Si vous vous rendez en Floride pour la première fois, vous constaterez la vivacité du Floribec avec ses journaux hebdomadaires et mensuels, ses institutions bancaires, l’accès à la télé québécoise, etc. Vous vous sentirez chez vous, les pieds dans le sable… Bon hiver!

Liens :

www.ameriquefrancaise.org

www.alaingazon.ca

www.hebdofloride.com

argent.canoe.ca

Source(s) image(s):
Badger Motel
La Florida
Florida beach

Commentaires