BORNES ÉLECTRIQUES

Si un fugitif débarquait à l’improviste et vous demandait de le cacher pendant quelques jours, accepteriez-vous? Et s’il menace les êtres que vous aimez le plus? Et si vous finissiez par avoir des sentiments pour la ou le criminel? Vous croyez que c’est impossible? C’est pourtant ce que propose d’explorer « La fête du Travail », le dernier film de Jason Reitman.

Un fugitif a besoin d’aide

Henry Wheeler (Gattlin Griffith) est un adolescent qui habite seul avec sa mère, Adele (Kate Winslet). Son père a refait sa vie avec une autre femme, mais il le voit tous les dimanches. Depuis leur séparation, Adele n’a jamais eu d’autres relations. Elle sort très peu souvent de la maison.

Henry essaie tant bien que mal d’être l’homme de la maison, tout en étant conscient de ses limites. Il n’a que 13 ans, après tout.

Un beau jour, alors qu’il fait les courses avec sa mère, il tombe sur un homme étrange. Frank Chambers (Josh Brolin) est blessé et sollicite leur aide. Terrifiée et pour éviter qu’il fasse du mal à son fils, Adele accepte de l’amener au domicile familial.

À leur arrivée, ils apprennent que Frank est un évadé de prison. La police le recherche activement. Pour ne pas se faire prendre, il demande de passer la nuit chez eux. Petit à petit, la mère et son fils se rendent compte qu’il n’est pas aussi méchant qu’il n’y paraît. Adele voit en lui un nouvel amoureux, tandis que pour Henry, il représente la présence masculine qu’il n’a jamais vraiment eue. Ce sera pour le trio la fin de semaine de la fête du Travail la plus mémorable de toute leur vie.

L'amour avant le suspense

Même s’il s’inspire du syndrome de Stockholm (un phénomène psychologique qui force certains otages à ressentir de la sympathie ou d’autres sentiments pour leur geôlier), La fête du Travail est quand même bien moins dur que d’autres films de kidnapping. En fait, il s’agit plus d’une histoire d’amour dont on a saupoudré ici et là quelques éléments de suspense. Les éléments de violence sont très très rares. 

Frank n’a rien d’un bourreau, et ce, même s’il a été condamné pour meurtre. Des retours en arrière savamment intégrés au récit permettent d’ailleurs de créer une aura de mystère autour du ravisseur. Ce n’est qu’à la toute fin que l’on va savoir pourquoi il a été emprisonné.

Le trio Winslet-Brolin-Griffith est plus que convaincant. Une belle dynamique s’installe rapidement parmi les trois acteurs. On remarquera cependant davantage la prestation de l’actrice de Mildred Pierce. Elle interprète à merveille une femme fragile qui n’a pas été épargnée par la vie.

Comme je l’ai dit plus haut, certaines scènes, surtout les dernières, semblent tout droit sorties d’un film de suspense. Elles sont bien réalisées et font monter la pression juste assez. J’aurais toutefois aimé que l’on aille encore plus loin dans ce sens. À mon sens, Frank est également un peu trop gentil. 

Verdict

Du jour au lendemain, est-ce qu’un fugitif peut changer complètement la vie de deux personnes? Il semblerait bien que oui si on se fie à La fête du Travail; un film d’amour qui sort des sentiers battus, mais qui aurait pu aller encore plus loin. 

 

Cote : 3 étoiles sur 5  

 

La fête du Travail prend l'affiche le 31 janvier 2014.

Source(s) image(s):
Paramount Pictures

Commentaires