BORNES ÉLECTRIQUES

L’hypersensibilité aux champs électromagnétiques est l'un des sujets qui ne font pas l’unanimité. Pendant que plusieurs spécialistes nient son existence même, certaines personnes semblent ressentir des symptômes intenses en présence de sources comme l’Internet sans fil. Qu’en est-il vraiment?

À 35 ans, une mère de famille très active voit sa santé extrêmement affectée à la suite de son déménagement dans une maison nouvellement rénovée. Elle souffre de fatigue progressive, de douleurs musculaires, d'anxiété, de pertes de mémoire, de maux de tête et de perte de poids. Elle oublie régulièrement d’aller chercher ses enfants à l’école. Lorsqu’elle part en voyage, les symptômes diminuent et augmentent lorsqu’elle revient. On lui dit que ses symptômes sont psychosomatiques, mais certains membres de sa famille en développent aussi. Elle déménage finalement plus près de la nature dans une plus vieille maison : ses symptômes diminuent beaucoup.

De plus en plus de témoignages semblables à celui-ci sont recueillis. Si plusieurs utilisent le terme « électrosensibilité » pour décrire ce mal, les scientifiques préfèrent l'expression « intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques ». Le terme « idiopathique » signifie qu’on ne connaît pas la cause. En effet, le Collège des médecins et Santé Canada ne reconnaissent pas l’électrosensibilité, tandis que l’OMS classe l’utilisation des cellulaires comme « peut-être cancérigènes ».

Un des spécialistes, le chercheur en médecine James Rubin, a mené plusieurs études sur le sujet. Il a exposé des sujets dits électrosensibles à des radiofréquences de toutes sortes; parfois les champs n’étaient même pas activés. Résultat : aucune variable mesurable n’a été modifiée. Ces expériences le poussent à croire que les symptômes seraient causés par un effet psychosomatique négatif créé par le cerveau. « Ça ne veut pas dire que ces gens font semblant ou ne ressentent pas de symptômes », affirme Thomas Gervais, du Département de génie physique à l’École Polytechnique de Montréal. Il compare l’électrosensibilié au vertige : le malaise existe mais il serait créé par le cerveau.

Malgré cela, de plus en plus de personnes militent afin de diminuer notre exposition aux ondes. C’est que depuis plusieurs années, les ondes nous envahissent : 6,2 milliards d’abonnements au téléphone cellulaire dans le monde, des routeurs sans fil dans tous les foyers, des compteurs intelligents, etc. De tous les appareils courants, ce sont les téléphones cellulaires qui ont la plus grande densité de puissance d’émissions (10 000 à 50 000 MW/m²).  Certaines villes votent même des lois pour éteindre leur réseau sans fil.

Plusieurs personnes déménagent ou apportent des changements qui font une différence. Le problème, pour le diagnostic, est le manque d’évidences objectives, le manque de marqueurs cliniques mesurables (pouls, tension artérielle, etc.). Toutefois, le problème pourrait être multisystémique et spécifique à chacun, ce qui le rend difficile à objectiver en laboratoire. La réaction de chaque individu aux champs dépend de ses déficiences biochimiques, de ses bioaccumulations de polluants, des processus de détoxification cellulaire et de sa génétique. 

Nous changeons constamment notre environnement et les effets néfastes de ces changements peuvent prendre du temps à qualifier et à quantifier.  Mais déjà, certaines études portent à croire qu’il y a un lien entre l’utilisation chronique du cellulaire et le cancer du cerveau. Bref, le phénomène continuera à faire jaser, car de plus en plus de personnes se disent électrosensibles et demandent du soutien de la part des autorités.

- http://www.lapresse.ca/dossiers/201312/02/01-4716731-ondes-qui-dit-quoi.php

-http://www.lapresse.ca/sciences/201305/30/01-4655874-des-ondes-sans-fil-controversees.php

- http://www.lapresse.ca/dossiers/201312/02/01-4716754-electrosensibilite-la-science-en-terrain-delicat.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4716731_article_POS4

- http://citizensforsafetechnology.org/uploads/scribd/Genuis%202.pdf

-http://www.foxnews.com/story/2009/10/26/report-who-to-announce-cell-phone-brain-tumor-link/

Source(s) image(s):

Commentaires