BORNES ÉLECTRIQUES

Qui peut se vanter de ne jamais avoir touché une brique LEGO de sa vie? Ces jouets danois font partie de l’enfance de bien des gens et continuent toujours à le faire. On n’a qu’à regarder le nombre impressionnant de vidéos et de photos d'amateurs qu’il y a sur la Toile. Voyant tout l’engouement que provoquaient ces briques, Warner Bros a eu l’idée de lancer « Le film Lego » (version française de « The Lego Movie »), le premier long métrage d’animation mettant en scène nos amis colorés.

Enfin au grand écran!

Depuis leur création, en 1949, les LEGO ont adopté de nombreux thèmes s’inspirant du quotidien, mais également de grandes franchises cinématographiques. Les scénaristes avaient donc l’embarras du choix pour leur héros. Au lieu de prendre un personnage connu, ils ont décidé que le principal protagoniste serait Emmet (Chris Pratt), un bloc LEGO tout ce qu’il y a de plus ordinaire.

Le destin de cet employé de la construction sera bouleversé quand il apprendra qu’il est le seul à détenir la clé pour sauver le monde des LEGO. En effet, le vilain Lord Business (Will Ferrell) veut détruire l’univers de ces petits blocs colorés lors du Mardi taco. Heureusement, Emmet ne sera pas seul dans sa quête et pourra compter notamment sur l’aide du vieux magicien Vitruvius (Morgan Freeman) et de la jeune et ravissante Wyldstyle (Elizabeth Banks).

Un choix audacieux

Contrairement aux autres films d’animation, Le film Lego s’est inspiré de la technique d’animation image par image. En effet, par ce choix audacieux, les réalisateurs Phil Lord et Chris Miller ont voulu rendre hommage aux films amateurs que l’on retrouve sur Internet. On aime ou on n’aime pas. Personnellement, je trouve le procédé plutôt réussi, même si certains déplacements de personnages manquaient de fluidité. Mais bon, je suis sûr que c'était voulu. 

Malgré cette particularité, Le film Lego demeure assez joli visuellement compte tenu qu’il s’agit d’une adaptation de jouets. Une grande partie de l’action se passe dans le monde de la ville. Par contre, les héros vont visiter d’autres mondes LEGO, comme celui du Far West ou le monde médiéval.

Chaque fois, ce sera l’occasion de voir des personnages fétiches de la série. Il faut dire que les réalisateurs ont été généreux sur ce point et qu’ils feront plaisir à pas mal d’amateurs de la licence. J’ai, pour ma part, été content de retrouver l’astronaute des années 80 ou encore certains cowboys, mais également Batman, Superman, Dumbledore. Il y a même une apparition du Faucon Millenium avec Chewbacca et Han Solo. Chaque personnage a bénéficié d'un souci du détail incroyable. 

Si, du point de vue visuel, Le film Lego est à la hauteur, on ne peut pas en dire autant de son histoire. Disons-le tout de suite, j’ai été franchement déçu. Les adultes semblent avoir été oubliés lors de l’écriture du scénario. La plupart des blagues s’adressent à un jeune public. J’aurais aussi aimé avoir une intrigue un peu plus soignée (on aurait pu couper ici et là quelques scènes de bagarre).

Les LEGO ne sont pas des jouets qui datent d’hier. Beaucoup d’adultes y ont joué dans leur jeunesse et certains continuent toujours à le faire. À mon humble avis, il aurait été logique de leur donner une ou deux gâteries de plus dans l’histoire. Espérons que les scénaristes se rattrapent dans la suite.

Verdict

Visuellement, Le film Lego a tout pour plaire aux fans, mais on ne peut malheureusement pas en dire autant de son scénario. Les enfants vont adorer (la morale du film est belle), mais peut-être que ce ne sera pas le cas de tous les adultes. Certains pourraient lui reprocher son manque de finesse ou encore son humour trop enfantin. 

Cote : 2,5 étoiles sur 5

 

Le film Lego prend l'affiche le 7 février 2014.

 

Source(s) image(s):
The Lego Movie

Commentaires