BORNES ÉLECTRIQUES

Lundi, Marc Bergevin a conclu sa première transaction de la saison 2013-2014 en envoyant le défenseur Raphael Diaz à Vancouver en retour de l’ailier droit Dale Weise. Avec cette acquisition, le directeur général de l’équipe s’est non seulement assuré de combler plusieurs besoins de l’organisation à court terme, mais a aussi réussi départi d’un défenseur qui était rendu de trop au sein de la formation avec le retour en santé de David Drewiske, ainsi que l’éclosion de Nathan Beaulieu.

Même si ce n’est qu’un échange mineur, Bergevin a frappé un grand coup, car il a su réaliser ce que les meilleurs DG doivent être en mesure de faire, c’est-à-dire d’améliorer son équipe autant d’un point de vue monétaire que sur la glace en échangeant un joueur qui n’avait plus grand-chose à apporter au club dû à la congestion à la ligne bleue de la formation montréalaise.
 

La transaction aura finalement été positive des deux côtés, alors que les Canucks, eux, acquièrent un défenseur capable d’être offensif et d’avoir son poste régulier parmi les six premiers défenseurs de l’équipe.
 

À lire aussi: Markov, Emelin, Murray et la défensive montréalaise reprennent du galon
 

Il faut voir l’arrivée de Dale Weise d’un bon œil, car il aura un apport important sur certaines phases de jeu où le Canadien en arrachait depuis le début de la saison. Les avantages de l’avoir au sein de la formation sont probablement plus nombreux que ce à quoi on pouvait s’attendre :
 

  • Du poids à l’aile droite : En temps normal, les attaquants droitiers sur les trois premières unités offensives sont Daniel Brière, Brian Gionta et Brendan Gallagher; une moyenne de grandeur à 5 pieds 8 pouces et de poids à 177 livres. Dale Weise, lui, mesure 6 pieds 2 pouces et pèse 210 livres.

 

  • Un bagarreur de plus : Un joueur qui épaulera Brandon Prust et Travis Moen au chapitre de la robustesse. De plus, Weise est beaucoup plus polyvalent que George Parros.

 

  • Un joueur qui a fait de l’échec avant sa marque de commerce : Cette facette du jeu est négligée dans le style de jeu qu’impose Michel Therrien à son équipe. Pourtant, les clubs qui figurent en haut du classement général de la LNH comme les Kings, les Sharks ou les Blues sont aussi les meilleurs en échec avant. Cependant, c’est une pratique beaucoup plus commune dans l’Association Ouest…

 

  • Plus de profondeur à l’attaque : Le CH n’avait pas déjà assez de profondeur à l’attaque? Il est difficile de nier le fait que l’équipe comptait et compte encore beaucoup d’attaquants, mais la vraie question est la suivante : est-ce des attaquants de qualité? Weise est certainement moins talentueux que Brandon Prust, mais son implication sera sans aucun doute supérieure à celle de Louis Leblanc ou de Christian Thomas.

 

  • Une production offensive respectable : Avec ses 3 buts et 9 passes pour un total de 12 points en 44 parties cette saison, Weise a récolté autant ou plus de points que neuf joueurs réguliers du Tricolore, parmi ceux-ci, Michael Bournival (12), Travis Moen (10), Rene Bourque (9) et Brandon Prust (9).

 

Une transaction n’attend pas l’autre

Si Dale Weise impressionne suffisamment l’organisation pour obtenir un poste régulier sur le quatrième trio, il y aura un surnombre d’attaquants avec le CH. Ce sera encore plus vrai lorsqu’Alex Galchenyuk sera de retour de sa blessure au poignet. Michaël Bournival, Ryan White, Travis Moen et George Parros seront tous des joueurs qui pourraient écoper.
 

Dans ce cas, avec autant d’attaquants qui ne jouent pas, Marc Bergevin se devra de bouger à nouveau afin de régler ce problème. Pour le moment, deux scénarios seraient possibles si jamais Weise obtient son poste de régulier.
 

  • Scénario 1 : Marc Bergevin décide de se départir de Travis Moen ou de Ryan White, deux attaquants qui ont une certaine valeur – loin d’être exorbitante, toutefois – en échange d’un choix éloigné au repêchage.
  •  
  • Scénario 2 : Le CH se rend compte qu’il a une réelle chance de se rendre loin en séries d’après-saison ou encore qu’il va lutter jusqu’à la toute fin pour se tailler un poste parmi les huit meilleurs clubs de son association et décide de se servir d’un de Moen ou de White comme monnaie d’échange dans une plus grande transaction qui ferait venir un joueur de location à Montréal jusqu’à la fin de la saison.
     

Marc Bergevin devra la situation pour les matchs de cette semaine et pourrait prendre une décision et conclure une transaction après la pause olympique…

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires