BORNES ÉLECTRIQUES

Mercredi, on a appris que Steven Stamkos n’allait pas pouvoir prendre part au tournoi olympique. Quelques instants plus tard, les réseaux sociaux s’enflammaient, alors que tout un chacun voulait donner leur opinion sur qui devrait remplacer l’attaquant vedette.

Ma boule de cristal me dit que ce ne sera peut-être pas Martin St-Louis qui sera choisi comme remplaçant à Steven Stamkos, ni même Claude Giroux, mais plutôt James Neal!

Pourquoi lui me direz-vous? L’équation est simple, le mieux, selon moi, est de remplacer un tireur d’élite par un autre qui excelle au même niveau. Contrairement à Neal et à Stamkos, malheureusement pour eux, St-Louis et Giroux ne sont pas des buteurs, mais plutôt des joueurs qui excellent pour passer la rondelle.

À lire aussi : Top 10 des attaquants les plus polyvalents

Si Steve Yzerman veut conserver une formation équilibrée comme elle l’était avec que Stamkos ne déclare forfait pour le tournoi, il se devra de choisir un joueur semblable, soit James Neal.

Mais ça ne s’arrête pas là… En plus d’être un marqueur naturel, l’attaquant des Penguins a quelques atouts qui pourraient venir mêler les cartes.

En premier lieu, Neal est un joueur très rapide. Sur une glace de dimensions internationales, il est évident que cet atout lui sera grandement utile.

Ensuite, il n’est pas à négliger que le numéro 18 des Pens excelle en avantage numérique. Sa fiche extraordinaire dans cette facette du jeu saute aux yeux! Au total, c’est une récolte de 17 points, dont huit buts que possède Neal à ce stade de la saison alors que son équipe a l’avantage d’un homme, et ce en seulement 35 parties jouées. Oui, l’équipe olympique canadienne regorge déjà de talent en avantage numérique, mais Neal est un joueur qui pourrait rehausser davantage le niveau d’efficacité à ce chapitre.

Pour finir, James Neal évolue sur une base régulière avec Sidney Crosby et Chris Kunitz à Pittsburgh, pourquoi ne pas recréer cette belle chimie à Sotchi? Avec le peu de temps qu’ont les athlètes pour apprendre à mieux connaître leurs nouveaux compagnons de trio, les atomes crochus qu’ont ces trois joueurs ne nuiraient sûrement pas à l’équipe…

Pour ceux qui en doutent, James Neal a un talent fou en attaque. Ce n’est pas pour rien que l’athlète de 26 ans est présentement au quatrième rang de la LNH pour la meilleure moyenne de points par match cette saison avec 1,20. Au total, c’est maintenant 18 buts et 24 points qu’il a à sa fiche cette saison et 159 points en 155 parties depuis qu’il s’est joint aux Penguins de Pittsburgh.

Pour moi, James Neal serait le bon choix, même si quelque part, je crois que St-Louis mérite autant de se retrouver à Sotchi dans moins d’une semaine que celui-ci.

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires