Faire vie commune avec un canon de beauté fait sans doute partie des plans plus ou moins conscients de plusieurs hommes. De mauvaise foi serait celui qui dirait que de trouver sa partenaire belle et « sexy » est une disgrâce. En contrepartie, qu'en est-il lorsque l'apparence physique devient le critère de sélection numéro un? Et les tigres à dents de sabre dans tout ça? Vous le verrez bien! Alors, ami lecteur, partage ou commente les lignes qui suivent, car sans ton opinion, cette chronique n'a aucune valeur.

Situation

Woody est un tigre à dents de sabre. Il fait donc partie de la plus grosse espèce féline jamais répertoriée. Faisant plus de trois mètres de long et dépassant aisément les 700 lb, Woody n'aurait aucune difficulté à mettre simultanément KO les boxeurs Jean Pascal, Adonis Stevenson et Lucian Bute. Heureusement pour ceux-ci, il semble que le dernier tigre à dents de sabre se soit éteint il y a un peu plus de 12 000 ans. À l'inverse des dinosaures, la cause de l'extinction de ces gros minets n'aurait rien à voir avec une météorite, une éruption volcanique ni autre catastrophe naturelle...

Explication

D'après la Nouvelle encyclopédie du savoir relatif et absolu de Bernard Werber (pas prétentieux du tout votre titre Monsieur Werber), la responsabilité de l'extinction des tigres à dents de sabre proviendrait de la sélection superficielle des femelles envers les mâles. Effectivement, il semblerait que les dames avaient comme seul critère de sélection la longueur des canines de leurs géniteurs. Ainsi, les siècles passaient et la longueur des sabres s'allongeait constamment d'une génération à l'autre. Jusqu'au jour où ces prédateurs extraordinaires ne furent plus en mesure de se nourrir, handicapés par les canines démesurées qui leur sortaient de la gueule.

Solution

Quelle bonne leçon à retenir que celle de l'extinction des tigres à dents de sabre! Surprenant à quel point plusieurs d'entre nous peuvent tomber dans le même panneau qu'eux. Se fier exclusivement à l'apparence physique d'une femme pour déterminer notre intérêt pour elle. Pas surprenant que de nos jours, les unions ne durent pas. La superficialité couplée au désir des dernières générations à obtenir tout, tout de suite, forment une équation qui accouche trop souvent de l'échec. Il est évident que nous désirons trouver notre amoureuse séduisante, mais de là à souffrir et rester dans une relation qui nous est toxique, il n'y a qu'une mince ligne... Les plus beaux corps à eux seuls ne permettront à aucun couple de bâtir une relation saine et solide. Prendre le temps de s'intéresser à l'autre dans sa globalité avant de s'engager. Ne pas hésiter à faire marche arrière si vous flairez le traquenard, voilà des stratégies simples et tellement payantes. Pauvre Woody, lui qui était si fier de ses crocs, s'il avait su...

Note à moi-même : écrire sur la dépendance affective lors d'une prochaine chronique.

Au plaisir!

Source(s) image(s):
http://igs.indiana.edu

Commentaires