BORNES ÉLECTRIQUES

Beaucoup de gens pensent que la recette pour perdre du ventre réside dans un régime miracle, un gadget vu à la télévision ou un programme d’entraînement comprenant d’interminables séries de redressements assis. Bien que l’exercice joue un rôle important dans le développement des abdominaux, ces derniers ne seront pas plus apparents s’ils se cachent sous une couche de gras. Si vous voulez vraiment perdre du ventre ou le garder plat, il faut aborder la problématique sous plusieurs angles et avoir recours à quelques stratégies.

Faites bien vos redressements assis

Il va de soi que vous devrez faire des exercices d’abdominaux. N’oubliez toutefois pas de travailler conjointement vos muscles spinaux (dos) pour stimuler encore plus les muscles de votre tronc et, par le fait même, garder l’équilibre du développement musculaire de cette région. Prenez le temps de bien exécuter votre mouvement et d’expirer complètement en tenant la position contractée. Pensez à rentrer le nombril vers l’intérieur plutôt que de comprimer le ventre et ne trichez pas non plus avec les coudes. Appliquez-vous sur la technique et recherchez l’épuisement avant d’atteindre 30 répétitions. Rappelez-vous que la qualité l’emporte sur la quantité.

Faites le ménage dans votre régime

Vous pourriez faire des abdominaux jusqu'à ce que vous tombiez dans les pommes, mais cela ne vous sert à rien si vous gâchez tout avec ce que vous mangez par la suite. Remplacez votre nourriture transformée par des aliments naturels que le corps reconnaît et peut utiliser à bon escient. Assurez-vous que vos repas sont équilibrés (protéines, gras et glucides) et qu’ils sont, autant que possible, petits et répartis au cours de la journée. Vous éviterez ainsi les risques de stockage et garderez votre métabolisme en action. Notez d’ailleurs que pour bien des aliments, vous doublez ou même triplez la valeur des nutriments lorsque vous faites un choix biologique. Limitez votre consommation de café et tenez-vous loin de l’alcool, des boissons énergétiques et autres stimulants. Remplacez votre bière ou votre boisson gazeuse par de l’eau et prenez l’habitude de boire tout au long de la journée. Une hydratation adéquate est nécessaire aux fonctions de l’organisme, dont l’élimination. Il a par ailleurs été démontré que boire régulièrement aide au sentiment de satiété ainsi qu’à l’activation du métabolisme. Si vous ne voulez pas boire de l’eau plate, vous pouvez aussi boire du thé pour stimuler encore plus le métabolisme et bénéficier d’un certain effet détoxifiant. 

Maintenez votre métabolisme élevé

Plus vous brûlez de calories au cours de la journée et plus vos abdominaux apparaîtront rapidement. Le truc est donc de trouver des façons de garder le métabolisme actif le plus longtemps possible plutôt que de tenter de tout brûler d’un seul coup par une séance d’activité physique. En fait, plus vous faites des séances courtes et intenses et plus celles-ci stimuleront votre métabolisme. Une séance cardiovasculaire aussi courte que 20 minutes peut garder le métabolisme élevé jusqu’à 24 à 36 heures si cette dernière était maximale (ex. : travail en intervalles). Aussi, plus vous augmentez votre masse musculaire au moyen d’un entraînement en musculation et plus vous élevez votre métabolisme de base, car le muscle doit être constamment nourri pour être maintenu en vie.

Limitez l’exposition aux irritants

Plus vous limiterez l’exposition aux allergènes, aux édulcorants artificiels, au plastique et autres irritants et plus vous verrez une différence sur votre ventre. Amusez-vous à regarder la liste des ingrédients de ce que vous consommez et vous serez surpris de constater le nombre de composés chimiques et de substances artificielles que vous trouverez. Faites particulièrement attention aux substituts du sucre tels que le sucralose, l'aspartame et l'acésulfame de potassium que l’on retrouve dans beaucoup d’aliments supposément « faibles en calories ». Parmi les autres irritants les plus fréquents, on note l’acétaminophène (Tylenol), les pesticides, les charcuteries et certains allergènes comme le blé, les produits laitiers, les fruits de mer et les noix (selon l’individu). Dans le fond, dites-vous que chaque choix que vous faites pour améliorer la santé de votre corps et faciliter les fonctions de votre organisme vous aide à atteindre votre objectif plus rapidement.

Apprenez à gérer le stress

L’exposition au stress pousse le corps à secréter du cortisol, une hormone dont on entend de plus en plus parler à cause de ses effets sur le métabolisme, dont l’accumulation de gras abdominal. Tout ce que vous ferez pour contrôler les facteurs de stress de votre vie actuelle aura des répercussions indirectes sur le cortisol et pourrait donc vous aider à perdre du gras autour du ventre. Vous seriez surpris des effets de simples changements tels que dormir plus, avoir une meilleure gestion de son agenda ou de ses tâches et pratiquer des techniques d’autorégulation (méditation, relaxation, etc.).

Source(s) image(s):
doctissimo

Commentaires