Parce que dans la vie, on ne peut pas se permettre de vivre comme une dinde aveugle, alors qu'on est capable d'ouvrir les yeux. Aujourd'hui, j'essaie de te les ouvrir de force. On va te décoller les paupières et on va ouvrir la lumière. Aujourd'hui, on se remet en question... au complet.

La plupart du temps, quand on parle de « remise en question », on parle de futilités, comme revoir notre régime, notre programme d'entraînement, notre emploi, notre garde-robe ou la couleur de notre mur de cuisine. Le problème, avec ce genre de remise en question, c'est qu'il pose le regard sur le contenu, mais jamais sur le contenant.

Aujourd'hui, lecteur, on va essayer de voir plus grand, plus profond, plus creux, plus loin.

 

On est dans la Matrice.

Non, c'est clair qu'il n'y a pas de M. Smith qui va essayer de venir te tuer pour prendre le contrôle du monde. Pis c'est clair que t'es pas l'élu. Mais, exactement comme dans La Matrice, on évolue tous dans une petite boîte, sans se poser de questions. Bien entendu, on remet parfois en question l'intérieur de la boîte, le visible, le tangible, mais rares sont les personnes qui osent remettre en cause la boîte elle-même, la structure, les mécanismes qui gèrent nos vies. C'est là qu'on va fesser ensemble.

Ce que tu dois remettre en question aujourd'hui, ce n'est pas ta façon de vivre ta vie, c'est ta façon de la concevoir.

Qui t'a dit que la culture c'était important? Qui t'a dit que tu devais être intelligent? Qui t'a dit que l'éducation c'était important? Qui t'a dit qu'il fallait être beau pour séduire une belle femme? Qui t'a dit que tu devais demander avant de prendre? Qui t'a dit que dire « vous » était synonyme de respect? Qui t'a dit que tu devais travailler toute ta vie à la même maudite place plate? Qui t'a dit que tu devais fonder une famille? Qui t'a dit que la monogamie était la façon correcte de vivre ta vie? Qui t'a dit que fumer c'était mal? Qui t'a dit que tu devais être triste quand une femme te rejette? Qui t'a dit que tu devais obéir à ton patron sans raison? Les dieux? L'esprit de la grande vérité naturelle et immuable est venu te voir pendant que t'étais en train de te branler pis il t'a expliqué comment la vie fonctionne?

Non.

Vient un temps dans la vie d'un homme où il DOIT tout remettre en question, absolument tout, pour son propre bien. Briser complètement la vision de la réalité humaine qui lui a été fourrée dans le derrière de force, à grands coups de poings, comme la farce dans le cul de la dinde du jour de l'An. Une fois que tu t'es fait vomir cette grosse farce qu'est la réalité comme tu l'as toujours connue, tu peux décider de celle dans laquelle tu veux vivre; faire tes propres choix sur le bien et le mal, sur comment tu veux voir la vie, personnellement.

 

Des gras moutons

L'être humain a l'extraordinaire faculté de pouvoir réfléchir, raisonner et remettre en question l'univers qui l'entoure, mais la plupart des gens vivent comme des animaux. Des vrais moutons qui suivent, sans se poser de questions, la direction que le berger leur pointe. Il faut étudier longtemps; il faut un bon travail; un bon travail, c'est « X » et pas « Z »; l'argent c'est important; achète-toi une maison, un appart c'est de l'argent dans le vide; de l'argent dans le vide c'est mal; sors boire de la bière les vendredis et les samedis soirs; la fin de semaine il faut sortir, sinon tu dois te sentir mal; fais ci, fais pas ça; la vie ça marche comme ça; etc.

Arrête de tourner en rond dans la petite boîte, d'obéir aveuglément aux lois non écrites qui te tournent dans la tête tels les ordres d'une divinité supérieure. Choisis ce en quoi tu veux croire. Décide de tes propres valeurs, détermine toi-même ton code de conduite. Ça, c'est bien ou c'est mal? Moi, qu'est-ce que j'en pense? Qu'est-ce que JE trouve important dans la vie? De quoi JE me sacre? C'est quoi MA réalité?

Évidemment, je ne dis pas de se sacrer de tout le monde, de chier nu dans la rue en criant, de se créer un harem polygame, de faire le mal, pis d'oublier les lois de la société. Je tiens pour acquis que tu es assez intelligent pour comprendre mon texte dans son sens profond, entre les lignes, et pour ne pas croire que je t'invite à vivre tel un ermite, dans une grotte, complètement déconnecté de la réalité. Si c'est ce que tu as compris, sacre-toi une claque dans la face, pis relis mon article; t'as du travail.

À lire aussi : Comment vivre une belle vie?

L'important, mon ami, c'est ta VISION de la vie. C'est ça que tu dois remettre en question, chaque fois que tu le peux. Ta vision de la vie est-elle vraiment la TIENNE, ou bien celle de tes parents, de ton patron ou de ta ville? C'est ça la question, la vraie. Parce que si plupart de nos déceptions et de notre stress sont causés non pas par nos propres attentes, mais celles de la société, en changeant notre vision de la vie, en choisissant de se libérer de ces attentes virtuelles, on éradique immédiatement ce mal inutile.

Source(s) image(s):
Ivyfairie99

Commentaires