En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, le jeu « Flappy Bird » est devenu un monstre. Conçu en seulement 3 jours, le jeu générait pas moins de 50 000 $ chaque 24 heures avant qu’il ne disparaisse aussi rapidement qu’il a vu le jour. Aussi surprenant que cela puisse paraître, j’ai pourtant vu dans le succès de « Flappy Bird » une similitude avec l’autre succès-surprise qu’est « Candy Crush Saga» et même Nintendo ainsi que feu Steve Jobs!

Si le lien entre ces éléments ne saute pas facilement aux yeux, vous comprendrez rapidement mon point. En lisant la biographie officielle de Steve Jobs, un passage marquant de sa vie est demeuré ancré dans ma mémoire. Pour Jobs, le succès d’un produit passait par 2 choses : la beauté et la simplicité. Selon la vision de Jobs, afin de rendre un produit attrayant, il fallait non seulement qu’il soit alléchant, mais aussi qu’on n’ait pas besoin d’un grand livre d’instructions pour le comprendre. Tout devait être intuitif et facile d’accès.

Lorsqu’il est entré chez Atari, un jeu en particulier l’a marqué et serait à la source de toutes ses entreprises. En effet, lorsqu’il est tombé sur le premier Star Trek, Jobs était fasciné par la simplicité de ce titre. L’objectif était simple : éliminer les vaisseaux Klingon en leur tirant dessus. C’était la seule règle à respecter et à comprendre pour parvenir à ses fins. Pour Jobs et des milliers de joueurs ayant essayé le jeu à l’époque, c’est aussi ce qui le rendait si attrayant et accrocheur.

Depuis qu’elle a commencé à concevoir des jeux vidéo, Nintendo s’est aussi efforcée de rendre ses produits les plus intuitifs et simples possible. Si certains s’en servent pour dénigrer la compagnie, il s’agit pourtant là de l’une de ses grandes forces. Là où plusieurs voient des jeux enfantins et trop faciles, j’y vois plutôt des titres faciles d’accès ne demandant pas un grand temps d’adaptation afin de les maîtriser. Même si certains jeux se sont complexifiés au fil des années, lorsqu’on joue à un jeu Nintendo, on sait que l’on retrouvera des mécaniques de base qui rendront le jeu non pas simpliste, mais facile d’accès et divertissant. Au-delà des orgies de couleurs et des personnages sympathiques, c’est ce qui rend les jeux de Nintendo aussi magiques année après année.

Voyez-vous où je voulais en venir avec Flappy Bird et Candy Crush Saga? Ces deux exemples couronnés de succès démontrent eux aussi l’importance de la simplicité au sein des jeux vidéo. Aucun de ces titres ne requière beaucoup d’instructions, simplement un peu d’adaptation. Dans l’un, on doit aligner les mêmes types de bonbons pour les faire disparaître et dans l’autre, on doit simplement tapoter un écran tactile pour qu’un oiseau vole et ne s’écrase pas sur des tuyaux verts. Afin de vous garder accroc, on ajoute un score et la possibilité de se comparer entre joueurs. Ce sont des structures de jeux extrêmement simples, mais diablement efficaces.

Ces 4 exemples démontrent l’importance de la simplicité au sein des jeux vidéo et des produits interactifs. En fait, j’irais même jusqu’à dire que la simplicité est cruciale au sein des jeux sans quoi, ces derniers sont voués à ne plaire qu’à un public restreint et à connaître une croissance limitée. Vous ne me croyez pas? Eh bien, prenons un exemple de la vie réelle. Nous avons tous connu une soirée où on veut jouer à un jeu quelques dizaines de minutes tout au plus sans chercher à nous casser la tête parce que notre cerveau est déjà ramolli par la journée d’enfer que nous venons de vivre au bureau. Lorsque cela nous arrive, un Mario ou un Candy Crush Saga nous apparaît généralement plus alléchant qu’un Grand Theft Auto V. De plus, si un jeu simple peut autant plaire à un public de joueurs occasionnels que hardcore, le contraire est loin d’être vrai. Le joueur hardcore peut se plaire à jouer à un titre occasionnel ou simpliste, mais un joueur occasionnel penchera rarement pour un jeu jugé hardcore ou plus complexe.

En somme, d’un point de vue purement capitaliste, le jeu simple est alléchant à développer. Il n’exige pas énormément de ressources, peut être conçu plus rapidement et a le potentiel de générer beaucoup, beaucoup de billets verts. Mais même d’un côté de joueur, l’attrait d’un titre simple dans lequel on n’aura pas à apprendre des combinaisons complexes ou à maîtriser des éléments exigeant une grande rapidité d’action est bien présent. N’en déplaise aux hardcore gamers comme moi, la simplicité a sa place dans les jeux vidéo et doit y demeurer pour que le divertissement que nous chérissons puisse continuer de croître et d’exister!

Source(s) image(s):
Videogamer

Commentaires