BORNES ÉLECTRIQUES

Généralement, les tournois de golf sont calmes, sobres. Les gens sont habillés en golfeurs, sont silencieux. Ce sont des golfeurs qui, pour la plupart, connaissent et respectent le sport et son étiquette. Une fois dans l'année, durant une fin de semaine, le golf desserre sa ceinture un peu, devient plus « coloré ». La première fin de semaine de février à Phoenix, c'est le « party »!

Je vous parlais, la semaine dernière, du trou de golf le plus bruyant au monde. Le 16e au TPC Scottsdale, pendant le Waste Management Open, entouré de 23 000 fêtards qui huent les golfeurs qui manquent le vert sur leur premier coup, est reconnu dans le monde entier. 

En lisant et en fouillant un peu, on se rend vite compte que ce tournoi-là, auquel participent plusieurs grands noms du golf, comme Phil Mickelson, Hunter Mahan, etc., est assez unique. C'est un party du début à la fin. Rien à voir avec le Masters présenté à Augusta où la sécurité expulse des gens parce qu'ils ne portent pas leur chandail à l'intérieur de leur pantalon ou encore parce qu'ils ne retirent pas leur couvre-chef quand ils entrent au clubhouse.

Voici quelques clichés de ce fameux événement où, selon les organisateurs, 563 008 personnes ont franchi les tourniquets.

Quand un golfeur n'intéresse pas la foule ou encore qu'il connaît une mauvaise ronde, il peut être accueilli sur le tertre de départ de cette façon. Sympathique, n'est-ce pas?

L'organisation du WMO a aménagé cette année des plages VIP aux abords de certains trous, avec des sauveteurs... au cas où quelqu'un se noyerait dans un plan d'eau, j'imagine...!

Eh non, cette photo n'a pas été prise dans un aréna miteux d'une ligue senior de garage d'un village lointain de l'Ontario. Le petit oiseau est sorti à Phoenix, après un tournoi de la PGA, sur un terrain de calibre international. J'imagine qu'il voulait que le trafic s'estompe.. 

Vu au 16e trou. Je plains la personne qui est assise derrière de ce cowboy-là...!

La compagnie sait se faire remarquer avec ses vêtements originaux. Les gens qui les portent passent rarement inaperçus, mettons...

Qui peut le blâmer? Une balle de golf est si vite arrivée! C'est encourageant, il y a au moins UN fan de hockey à Phoenix!

Bravo mademoiselle. Excellent choix de souliers pour des chemins de gravier et de gazon. J'imagine le spécimen... 

Ha! c'est drôle! Jamais vu ça au chalet du club où je suis membre. Je vais certes le proposer à notre prochaine réunion des membres. 

 

Pour voir toutes les photos du Waste Management Open, c'est ici!

 

Source(s) image(s):
Golf Digest

Commentaires