Après un partenariat qui aura duré 15 ans, les Alouettes ont récemment annoncé leur divorce d’avec l’entreprise Molson-Coors. Est-ce le temps pour Budweiser de pénétrer le marché de la CFL, eux qui avaient remplacé Coors dans la NFL il y a 3 ans?

Une page vient de se tourner chez les Alouettes de Montréal, alors que l’un de leurs partenaires de longue date, Molson-Coors, ne sera pas de retour comme commanditaire de la franchise la saison prochaine.

Selon toute vraisemblance, cette décision de Molson serait dans l’optique d’être en mesure de concentrer tous ses efforts sur son partenariat avec les Canadiens de Montréal. Mais il n’y a pas que cela…

À LIRE AUSSI : NFL : Une équipe à Los Angeles prochainement?

À la fin de 2013, la brasserie avait affirmé être à l’étude de ses coûts d’opération afin de rendre l’entreprise plus efficiente, alors que sa part de marché était une fois de plus en baisse. Mais considérons également que le marché de la bière au Canada soit sur une tangente négative depuis plusieurs trimestres. C’est donc dire que des compétiteurs comme Anheuser-Bush InBev (Labatt) seraient dans le même bateau eux aussi. Il ne faut pas oublier que Molson, à la suite de l’annonce de cette stratégie d’affaire, a dû abolir une vingtaine d’emplois, tout en déménageant la majeure partie de son département marketing à Toronto.

Mais ce n’est pas ce qui empêcherait Labatt de devenir le partenaire officiel des Alouettes, alors que les rumeurs s’intensifient sur une entente entre les deux entreprises. N’oublions pas les liens entre Labatt et les Alouettes de Montréal, alors que la brasserie était le brasseur exclusif de l’équipe montréalaise lors de ses trois premières saisons à Montréal, de 1996 à 1998.

Bien entendu, au-delà d’un investissement incroyable pour l’image de marque de l’entreprise, alors que la visibilité offerte par cette entente est immense, il faut aussi penser que les produits de la brasserie deviendront exclusifs dans le stade. Oui oui, ces fameuses bières à 7 $ porteraient possiblement la marque de Labatt!

Quand on parle football, on pense souvent à Budweiser et Bud Light, alors que leur affichage massif dans la NFL, notamment avec d’innombrables publicités de Super Bowl, nous font associer ces bières à ce sport de contact. Il sera donc curieux de voir si ce ne serait pas la marque Budweiser qui serait mise de l’avant advenant un éventuel partenariat avec les Alouettes.

À LIRE AUSSI : Football : Interdire le contact avant 14 ans, décision réfléchie ou tentative de dénaturer le sport?

Dans le marché québécois, il se pourrait qu’une marque francophone ait plus d’impact cependant. Si un tel accord est signé avec Labatt, attendons-nous à voir des patchs bleus sur les chandails de nos moineaux la saison prochaine!

Et attendons-nous à prendre une bonne vieille Labatt Blue en encourageant nos Alouettes dans quelques mois!

Source(s) image(s):
CFL

Commentaires