Avez-vous remarqué que nos infrastructures se dégradent à une vitesse alarmante? Est-ce que la Volkswagen Jetta GLI peut tenir la route... québécoise?

Les nids-de-poule ne sont pas exclusifs au Québec, mais ils foisonnent en quantité astronomique et menacent le bon fonctionnement de nos véhicules. Nous n’avons même pas amorcé la saison critique où les cratères les plus dangereux se forment après des dégels soudains et nous devons garder la tête bien haute et les yeux rapides comme des lasers pour détecter les défaillances de la chaussée qui défile. Cette fin de semaine, je l’ai vécu à mes dépens quand la roue avant droite de mon véhicule d’essai s’est enfoncée dans un gigantesque trou à l’entrée de l’autoroute 30. Le pneu a fendu sur le coup. Réclamer cette perte à la municipalité? N’y pensons même pas. Les administrations municipales se dégagent de toute responsabilité. Vous n’avez aucune chance contre elles. Les dirigeants s’en lavent les mains!

Il reste que je devais évaluer la prestation d’une voiture cette semaine, chose que j’ai heureusement pu faire avant que cette catastrophe ne se produise. En revanche, je dois mentionner que cet événement ne se serait pas produit avec une autre livrée de la Jetta, par exemple la TDI. Pourquoi? Simple. La Jetta GLI roule sur des roues de 18 pouces agrémentées de pneus à profil bas. La semelle est tellement mince qu’elle résiste très mal à un tel choc. Une autre livrée équipée de pneus plus épais aurait probablement mieux absorbé le coup et n’aurait pas fendu. 

Malgré les redoutables nids-de-poule québécois, nous avons grandement apprécié cette livrée de luxe de la Jetta. De fait, il s’agit presque d’une Audi A4. Son comportement est incisif et la boîte DSG assure une économie de carburant appréciable et des performances intéressantes si nécessaires. La suspension est raffermie pour offrir une meilleure tenue de route – n’oublions pas les pneus à profil bas qui rendent la voiture encore plus sportive – et l’habitacle est agrémenté de sièges sport qui soutiennent bien l’anatomie. La Jetta GLI est toujours aussi intéressante à conduire, en particulier grâce à son remarquable moteur de 2,0 litres suralimenté. En revanche, le prix est toujours aussi élevé, surtout si vous ajoutez quelques options. L’ensemble, qui comprend les sièges de cuir véritable et les roues sport de 18 pouces, coûte plus de 3000 $. 

En bref :

  • Volkswagen Jetta GLI 2014
  • Prix de base : 29 000 $
  • Prix de la version essayée : 33 000 $
  • Moteur : quatre-cylindres 2,0 litres suralimenté
  • Boîte de vitesses : DSG 6 rapports
  • Puissance : 210 chevaux 
  • Couple : 207 lb-pi
  • Consommation obtenue : 8,5 litres aux 100 kilomètres
  • Modèles rivaux : Ford Focus, Subaru Impreza, Dodge Dart, Chevrolet Cruze, Toyota Corolla, Honda Civic, Mazda3, Nissan Sentra
  •  
  • On aime :
  • - Tenue de route inspirante
  • - Construction de qualité
  • - Moteur nerveux et frugal
  • - Boîte DSG performante
  •  
  • On aime moins :
  • - Prix élevé
  • - Suspension sèche
  • - Coût des options
  •  
  •  
  • Le verdict : Difficilement comparable à une voiture compacte, mais nettement plus chère. 

 

Source(s) image(s):
Volkswagen

Commentaires