Il reste déjà moins de huit jours avant la date butoir des transactions dans la LNH qui annoncera le dernier droit de la saison. Si Marc Bergevin a déjà bougé avant le gel de la pause olympique, n’en reste pas moins qu’il est toujours très probable qu’il conclue une autre transaction d’ici le 5 mars prochain à 15h00.

À LIRE AUSSI: Dans la boîte courriel de Marc Bergevin...

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je voulais vous faire part de mon optimisme à l’égard des 23 matchs restants à la saison du Canadien de Montréal. J’espère que vous l’êtes tout autant que moi!
 

Même si cela peut sembler étrange, les Jeux olympiques auront fait des Canadiens une meilleure équipe, bien que ceux-ci n’aient pas disputé un seul match durant ces deux semaines de compétition.
 

D’abord, P.K. Subban, qui éprouvait certaines difficultés défensives depuis le début du mois de janvier, aura  reçu une leçon d’humilité en ne disputant qu’un seul match lors de la compétition olympique pour le Canada. Au lieu de lui nuire, cette expérience devrait au contraire le faire grandir en tant qu’athlète. Selon moi, le numéro 76 fera un retour en force dès mercredi.
 

Ensuite, le club montréalais sera sans aucun doute reposé. Un repos qui sera plus bénéfique que pour la plupart des autres clubs de la LNH, étant donné que le Tricolore allie une formation beaucoup plus petite et moins lourde et donc, qui se fatigue plus rapidement. Cette équipe nous a déjà prouvé à maintes reprises depuis les deux dernières années qu’elle était en mesure de performer lorsque l’infirmerie était vide.
 

Enfin, Carey Price est l’élément le plus amélioré lors des Jeux olympiques. Celui qui a été un rouage important à la conquête de la médaille d’or par le Canada il y a de cela quelques jours seulement, sera de retour avec le CH plus confiant que jamais. On a bien remarqué lors du printemps 2010, qu’un club moyen pouvait se rendre loin en séries éliminatoires si son gardien était en mesure d’être le meilleur élément sur la patinoire d’un côté comme de l’autre match après match.
 

Cela dit, je vois personnellement le Canadien rattraper le Lightning de Tampa Bay au classement de la section Atlantique d’ici peu, et pourquoi pas terminer au troisième échelon dans l’Est? Une fiche de 14-7-2 serait quelque chose d’envisageable comme rendement pour le dernier droit de la saison.
 

Maintenant, parlons transactions!
 

Ce n’est pas pour rien que je vous ai dressé un portrait de ce à quoi devraient ressembler les 23 derniers matchs de la saison du Tricolore. Il ne fait aucun doute dans mon esprit que cela influencera les décisions de Marc Bergevin lorsque viendra le temps de boucler une transaction.
 

Oui, le CH est à 7 points d’être exclu des séries éliminatoires, mais les chances de voir cette équipe parmi les huit premières de l’Association de l’Est le 12 avril prochain sont très grandes. Ce fait pris en considération, le directeur général du Tricolore ne liquidera probablement pas de joueurs établis comme Markov, Gionta, Plekanec, Pacioretty, Desharnais ou encore Emelin. S’il veut améliorer son équipe en vue des séries éliminatoires, cela passera par sa banque d’espoirs ou de choix au repêchage.
 

Il y a un surplus à deux endroits dans la formation : au poste de sixième défenseur et sur le quatrième trio.
 

Pour le moment, pas moins de six joueurs pourraient faire l’affaire sur la 4e unité offensive du Canadien. Il s’agit de George Parros, Dale Weise, Ryan White, Michaël Bournival, Travis Moen et Brandon Prust. Bergevin ne semble pas avoir le choix de bouger pour libérer un peu de place à cet endroit.
 

À la ligne bleue, trois joueurs luttent présentement pour le poste de sixième défenseur : Francis Bouillon, Douglas Murray et Davis Drewiske. Je ne crois toutefois pas que le directeur général de la Sainte-Flanelle ira piger dans sa banque de défenseurs en vue de boucler une transaction, car c’est quelque chose qu’il a déjà fait il y a quelques semaines de cela en envoyant Raphael Diaz aux Canucks en retour de Dale Weise.
 

Voilà ce que le Canadien serait prêt à transiger pour le moment. J’ajouterais le nom de Rene Bourque à la liste. Celui-ci a reconnu connaître la pire saison de sa carrière et ses jours sont comptés à Montréal.
 

Maintenant, quels sont les besoins du Tricolore? Il y en a un particulier, Bergevin devrait viser, durant la prochaine semaine, à obtenir un joueur qui répond à toutes ces conditions :
 

- Ailier droit

- Entre 28 et 32 ans

- Gros gabarit (6’2 et 210 ou plus)

- Capable de 15 à 20 buts par saison
 

Bref, un joueur qui ressemblerait à un certain Rene Bourque, mais qui est capable d’en donner beaucoup plus offensivement!
 

Par contre, ce sera tout un défi pour Marc Bergevin que d’aller chercher un joueur de la sorte. Il y a fort à miser qu’il ne proviendra pas d’un club qui est présentement en position de faire les séries éliminatoires, car ce type de joueur de gros gabarit est très utile en séries éliminatoires. Ainsi, pour conclure une transaction de la sorte, le DG du Canadien aura peut-être à fouiller, comme je l’ai mentionné plus tôt, dans sa banque d’espoirs ou encore dans ses choix au repêchage. Le fera-t-il?
 

On sait qu’à maintes reprises, Bergevin a affirmé qu’il ne croyait pas qu’il était possible de bâtir un club gagnant strictement avec des transactions…

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires