Saviez-vous qu’à mesure que vous vieillissez, vous devriez ajuster votre nutrition en conséquence? D’une part, plusieurs devraient adapter à la baisse leur apport calorique. D’autre part, certains choix s’avèreront de plus en plus nécessaires ou du moins souhaitables pour des raisons de confort et de santé, et ce, dès l’approche de la quarantaine! Heureusement, la plupart du temps, un simple ajustement fera l’affaire. En voici quelques exemples…

À LIRE AUSSI : 10 choses que les gars font et qui accélèrent le processus de vieillissement

Le pamplemousse

Certains aliments peuvent interagir avec votre médicamentation. C'est pourquoi vous devriez toujours vous informer auprès de votre médecin ou de votre pharmacien sur les restrictions de vos médicaments. Par exemple, il est reconnu que le pamplemousse interfère avec certains médicaments pour l'hypertension artérielle, l'anxiété et l'insomnie.

Les crudités

Si vous avez les dents sensibles, des dents cariées ou manquantes, ou encore des lésions buccales, les légumes crus peuvent se retrouver sur votre liste d’aliments à éviter. Assurez-vous tout de même de faire le plein de vitamines et de fibres en cuisinant vos légumes ou en vous tournant vers la purée, les potages et les soupes à base de légumes. Vous pouvez également essayer les légumes en conserve (sans sel ajouté).

Les haricots

Certaines personnes évitent les haricots à cause des inconforts intestinaux que ceux-ci peuvent produire (gaz, ballonnements). Avec l’âge, la digestion devient parfois plus laborieuse et peut effectivement rendre les symptômes encore plus évidents. Les haricots sont pourtant une excellente source de glucides complexes et de fibres, en plus d’être riches en protéines et en fer. Au lieu de les couper complètement, vous pouvez les incorporer progressivement dans votre  alimentation, en petites quantités et à raison de quelques fois par semaine seulement. Sinon, l’utilisation d’enzymes digestives peut aussi vous être très utile.

L'alcool

Lorsqu’on est jeune, on tolère souvent bien l’alcool et on bénéficie d’un système qui n’a pas encore souffert des effets à long terme de sa surconsommation. Avec l'âge, c’est différent. L'alcool affecte le corps autrement, et ce, même si vous étiez habitué de boire. Il a été démontré que l'alcool perturbe le sommeil, la tension artérielle et nuit aux fonctions hépatiques (foie). L'alcool peut même provoquer une hypoglycémie chez les personnes atteintes de diabète et affecte l’action de certains médicaments. On le dit depuis longtemps : la modération a bien meilleur goût… et c’est encore plus vrai avec les années.

Les produits laitiers

Certaines personnes remarquent qu’ils ont de plus en plus de mal à digérer le lait ou les produits laitiers à mesure qu’ils prennent de l’âge. Si vous ne voulez pas les éliminer complètement, vous pouvez encore une fois en limiter la quantité et la fréquence ou tenter votre chance avec des enzymes digestives. Certains produits laitiers sont aussi mieux tolérés que les autres; c’est le cas entre autres des produits soumis à une activité bactérienne comme le yogourt et le fromage. Les produits sans lactose et de la chèvre sont aussi souvent mieux tolérés.

La caféine

Avec le temps et la surconsommation, il se peut que la caféine vous rende plus anxieux ou nerveux qu’elle ne le faisait autrefois. Plusieurs remarquent même qu’elle affecte davantage la qualité du sommeil avec les années. N’oubliez pas que la caféine augmente le rythme cardiaque et stimule le cortisol (hormone de stress). Essayez de réduire progressivement votre consommation ou du moins de la limiter en fin de journée. Il peut arriver qu’un arrêt subit de caféine provoque des maux de tête ou des nausées. Vous pouvez alors lentement remplacer votre café par un thé ou une tisane.

Le sel

C’est bien connu, le sel peut faire grimper la tension artérielle et augmente les risques de crise cardiaque et d'AVC. Parmi les principaux coupables, on compte les aliments transformés, préparés et congelés. Lisez attentivement les étiquettes et préférez des options « faibles en sodium ».

Les fruits

Les fruits acides peuvent également être difficiles à tolérer, sans parler de la pelure ou de la consistance de certains fruits qui peuvent aussi causer des problèmes. Vous pouvez toujours vous tourner vers les jus et les fruits en conserve afin d’assurer votre apport en vitamines et en antioxydants. À ce sujet, sachez que les fruits plus tendres tels que les baies et autres petits fruits sont souvent les plus riches en ces nutriments essentiels. Vous pouvez évidemment sortir votre mixeur et mélanger vos choix favoris pour créer un savoureux smoothie!

Les aliments germés

La luzerne, le chou, les haricots et les pousses germées peuvent constituer un problème pour ceux dont la santé et le système immunitaire sont vulnérables. En effet, les personnes âgées peuvent être particulièrement à risque de consommer des aliments cultivés dans des conditions chaudes et humides. En fait, tout aliment qui risque d’abriter des bactéries (ex. : viande) peut représenter une menace pour les personnes affaiblies. L’important, en bout de ligne, c’est de faire des choix judicieux et de prendre ses précautions lorsqu’on sent que c’est préférable. Apprenez à respecter votre corps et à être à l’écoute de celui-ci.
 

Source(s) image(s):

Commentaires