On connaît déjà plusieurs conséquences à la fonte des glaces, comme l’augmentation du niveau des océans. Récemment, des chercheurs ont mis en lumière une autre conséquence encore peu connue du grand public : la « résurrection » d’anciens virus disparus.

À LIRE AUSSI: Top 10 des endroits ou objets contenant le plus de germes

Il y a quelques jours, des scientifiques ont fait une étrange découverte. Ils ont trouvé, dans la toundra sibérienne, un virus vieux de 30 000 ans qui avait été « ressuscité » par la fonte des glaces. Heureusement, ce mégavirus n’est pas dangereux pour les humains. Il n’affecte que les amibes. 

Par contre, rien ne dit que le prochain virus issu de la fonte des glaciers ne sera aussi bénin. Selon le microbiologiste Jean-Michel Claverie, des virus provenant de différentes époques pourraient revoir le jour. Certains, que l’on croyait éteints, pourraient toujours exister dans le sol et être potentiellement viables, croit le chercheur. 

D’ailleurs, les zones plus au nord n’ont jamais été aussi accessibles, ce qui signifie que de plus en plus d’humains pourraient à l’avenir s’y installer ou tout simplement y aller pour l’exploitation des ressources naturelles. Toutefois, l’activité humaine pourrait perturber les différentes couches du sol et réveiller ce qui dort depuis 3 millions d’années, ce qui n’est pas forcément une bonne chose…

Source : Salon.com

Source(s) image(s):
Inhabitat

Commentaires