Ah! l'instant présent, cette chose sans forme et sans couleur, qu'on entend par-ci par-là, comme ci comme ça, au revers d'une discussion philosophique entre amis ou de la bouche incertaine d'une amie qui essaie, sans grand succès, de nous remonter le moral, après la lecture en diagonale d'un livre sur le développement personnel que sa tante lui a donné. Aujourd'hui, on lève un peu le voile sur ce concept à la mode dans les livres de gestion de vie, qui fait la joie des voleurs de bourses modernes aux belles paroles et aux conférences nombreuses.

À LIRE AUSSI : Soyez fous, parce qu'être sérieux, c'est tellement surfait

Nous sommes toujours, uniquement, dans le moment présent.

C'est impossible, même, de ne PAS vivre dans l'instant présent. Nous pourrions même dire, si nous aimons la métaphore et que nous voulons nous le permettre, que nous sommes prisonniers du moment présent. Nous ne pouvons pas vivre dans le passé ni dans l'avenir.

Le fait est que notre réalité est déterminée par nos cinq sens. La seule façon dont je peux interagir avec l'Univers, ressentir la vie et agir dans l'espace, c'est grâce à mes sens, et c'est maintenant. Ce n'est qu'en CE MOMENT PRÉCIS que je peux me lever, voir, respirer, entendre, goûter ou toucher l'Univers. Tout le reste, soit-il passé ou futur, c'est de l'imagination, du domaine mental. Même quelqu'un qui passe toute sa vie à regretter son passé et à tenter de planifier son avenir à la perfection, continuellement, est toujours dans le moment présent. Il est là, à côté de moi, dans le présent. Certes, il ne parle que du futur, mais il VIT dans le présent. Ses regrets, face à son passé, reflètent ce qu'il ressent, aujourd'hui, face à ses actions antérieures. Toute sa planification, tous ses objectifs, tous ses rêves pour l'avenir, ne représentent que ce que cette personne veut, en ce moment, dans le présent. Si je vous demande de me dire où vous voulez être à 50 ans, là tout de suite, je vous parie que votre réponse sera différente que si je vous l'avais posée lorsque vous aviez 10 ans. Il est important de réaliser que, même lorsqu'on pense au futur, on est dans le moment présent. La réponse, les objectifs et les désirs que nous avons face à notre futur, ne représentent que nos valeurs, nos désirs, nos sentiments du moment; et vont changer au fil du temps.

Donc, considérant qu'il est absolument impossible de sortir du moment présent, le but, lorsqu'on vous parle de « moment présent », n'est plus de vivre dans l'instant présent, mais bien de se détacher des réactions émotionnelles liées à notre passé et à notre futur. Différence anodine, peut-être plus de l'ordre du détail pour certains, mais tout de même importante, je crois, pour bien comprendre notre réalité et mieux évoluer.

Car non, lorsqu'on vous dit de vivre dans le moment présent, on ne vous conseille pas de porter des œillères et de ne voir que le bout de votre nez, aussi long soit-il. On ne vous conseille pas, tel un fou, de vivre votre vie à la #yoloswag, en vous foutant complètement des conséquences de vos actes, comme s'il n'y avait pas de lendemain, comme s'il n'y avait que vous sur cette Terre. Parce qu'il y a un lendemain, et il y a un hier, qui a mené à aujourd'hui. Penser de la sorte, c'est de l'idiotie.

Parce que oui, vos expériences, bonnes ou mauvaises, votre éducation, vos relations et votre cheminement antérieurs ont forgé qui vous êtes aujourd'hui. On ne peut le nier, ni l'effacer, ni l'oublier. Cependant, on n'y peut plus rien. Se sentir mal, triste, en colère ou mal à l'aise face à notre passé, voilà ce qu'il faut tendre à changer. Il ne faut pas oublier notre passé, ou faire comme s'il n'avait jamais eu lieu; cependant, il faut garder à l'esprit qu'il n'est pas la réalité. Il est de l'ordre de l'imagination, de l'imagerie mentale, du souvenir et donc, il ne doit, ou ne devrait, pas influencer nos émotions présentes. Pensez-y, rares sont les créatures sur cette planète qui sont heureuses, puis sans rien faire d'autre que de rester assises un moment, deviennent tristes, en colère ou mélancoliques. Drôle de bête, l'humain.

De la même façon, il est important d'avoir des objectifs, des rêves, des ambitions et des idéaux, pour l'avenir. Par contre, il ne faut JAMAIS que cela devienne des ATTENTES. Parce que le fait est que non seulement il y a beaucoup trop d'éléments extérieurs pour se promettre l'atteinte d'un objectif, mais aussi et surtout, ces objectifs vont certainement changer, de toute façon, au cours de votre vie, alors que vous évoluerez et que votre personnalité se transformera. Les objectifs sont là pour nous donner un chemin à prendre aujourd'hui, et nous aider à comprendre qui nous sommes aujourd'hui. Ils ne sont pas un dogme à suivre à tout prix. La récompense n'est pas nécessairement l'atteinte, ici, mais plutôt le trajet. Comme me répondait mon grand-père lorsque je lui demandais si l'on allait faire ceci ou cela, avec l'exactitude d'une voyante aux pouvoirs mystérieux :

On verra rendus au pont.

Aujourd'hui, je comprends une subtilité qui m'avait dépassé étant plus jeune. On verra rendus au pont, certes, mais il faut d'abord s'y rendre. Et pour ça, il faut suivre un chemin. 

Source(s) image(s):
Ferox04

Commentaires