Il y a quelques jours, on entendait des rumeurs selon lesquelles Jason Pominville, attaquant du Wild du Minnesota, était en opération charme avec le Canadien de Montréal. Son but : que Vanek reste avec le Tricolore et que lui soit échangé cet été à la formation montréalaise dans l’optique qu’ils soient rassemblés comme ils l’étaient à Buffalo il n’y a pas si longtemps. Ce souhait de Jason Pominville est-il réalisable ou cela ne témoigne-t-il que de la fiction?

Avant de commencer, mettons au clair que cette rumeur est de source familiale, donc sûre. On ne peut que difficilement remettre en question cette rumeur.

Donc voilà, si vous voulez mon opinion – que je dois partager avec la majorité des partisans du Canadien – l’acquisition de Jason Pominville serait un ajout de taille à l’attaque de l’équipe qui éprouve toujours de la difficulté à produire à cinq contre cinq, et ce, depuis quelques années déjà.

Pominville comblerait de nombreux besoins du Canadien…

En premier lieu, il est indéniable que l’attaquant de 31 ans qui cumule 508 points en 652 parties dans la LNH ajouterait beaucoup de punch à cette attaque montréalaise. À titre d’exemple, ses 43 points en 64 duels cette saison le classeraient au deuxième rang des pointeurs du bleu-blanc-rouge après Thomas Vanek.

En second lieu, le natif de Repentigny est un ailier droit, position où le CH est limité en termes de talent offensif; celui-ci viendrait donc combler cette aile. Sans compter qu’il ne faut pas écarter la possibilité de devoir dire au revoir au capitaine Brian Gionta, un ailier droit lui aussi, à la fin de la saison actuelle. Un trio Vanek-Plekanec-Pominville, ça vous dirait? Ou bien Vanek-Brière-Pominville, comme dans le bon vieux temps?

Bien sûr, il serait extrêmement bénéfique pour le Tricolore de mettre la main sur Jason Pominville, mais il faudra aussi faire des sacrifices pour l’obtenir.

Je vous épargnerai tous les détails financiers, mais en tenant pour acquis que Subban décrochera entre 8 et 8,5 millions de dollars par saison, que Thomas Vanek en désirera au minimum 7 et que Markov devrait signer un contrat qui se chiffrera entre 5 et 6 millions, le Canadien sera incapable d’absorber en plus le salaire de Jason Pominville qui s’élève à 5,6 millions de dollars, et ce, même si Brian Gionta et Douglas Murray ne signent pas un nouveau contrat avec l’équipe.

Ainsi, je suis d’avis que si le directeur général Marc Bergevin veut à tout prix exaucer le souhait de Jason Pominville et l’acquérir du Wild du Minnesota cet été, il devra mettre une croix sur le vétéran défenseur Andrei Markov. Si c’est ce scénario qui se produisait, il ne resterait qu’entre trois et quatre millions sous le plafond salarial, qui devrait tourner autour des 68 millions de dollars en 2014-2015 selon les plus récentes estimations du circuit.

Le CH est-il prêt à prendre un risque semblable dans le but d’améliorer son attaque? Un risque qui, en soi, n’en est pas vraiment un, sachant que Tinordi, Emelin, Beaulieu et Pateryn seront tous des défenseurs plus fiables et responsables la saison prochaine.

En conclusion, Pominville et Vanek chez le Tricolore en 2014-2015, est-ce possible? 

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires