Malgré ses 42 ans, le légendaire Jaromir Jagr ne ralentit pas pour autant, en termes de production offensive en tout cas! Fort de ses 57 points en 66 parties cette saison avec les Devils du New Jersey, le vétéran attaquant tchèque n’a plus rien à prouver dans cette ligue. Mais comment fait-il pour garder le rythme même s’il est beaucoup moins vite sur patins qu’autrefois?

Tout réside dans le fait d’être bien positionné sur la patinoire! Depuis le début de sa carrière professionnelle, Jaromir Jagr n’a jamais été parmi les attaquants les plus rapides, mais son excellent sens du hockey a fait qu’il a toujours été capable d’obtenir sa part de buts, notamment en 1995-1996 où il avait inscrit pas moins de 62 buts en 82 matchs, ce qui lui avait permis de terminer la saison avec un impressionnant total de 149 points! Ce n’est pas pour rien qu’il fut le septième de l’histoire de la LNH à atteindre le plateau des 700 buts en carrière au début du mois.

En plus de son excellent positionnement sur la patinoire, le pain et le beurre de Jagr sont également l’avantage numérique. En 2013-2014 seulement, il a inscrit pas moins de 14 points avec l’avantage d’un homme.

Encore plus impressionnant, même si les Devils ont accordé cinq buts de plus qu’ils en ont marqué cette saison, l’ailier droit affiche un différentiel de +19! Cela dit, sa vitesse un peu réduite ne fait pas de lui un boulet pour son équipe en défensive.

Avec son nom au 24e échelon du classement des meilleurs marqueurs, Jagr serait également au sommet des pointeurs du CH à l’heure actuelle. Il est difficile de ne pas être déçu que la formation montréalaise n’ait jamais décidé de l’accueillir au sein de son équipe, sachant qu’il a déjà cogné à la porte à quelques reprises. Aujourd’hui, on peut presque oublier la possibilité de voir Jagr revêtir l’uniforme du Canadien un jour…

 

Objectif : Pyeongchang 2018

Sachez-le, Jagr vit encore la passion du hockey! Ce dernier a affirmé, après la contre-performance de la République Tchèque aux Jeux olympiques de Sotchi, qu’il voulait tenter sa chance à nouveau en 2018, à Pyeongchang, en Corée, alors qu’il aura 46 ans!

Cependant, il ne planifie pas encore jouer dans la LNH rendu là.

Il n’en reste pas moins qu’il serait extraordinaire pour le hockey que de voir un joueur connaître une carrière aussi longue, en plus de le voir représenter son équipe aux Jeux olympiques, même dans la fin quarantaine!

Maintenant, lorsque vous parlerez de Jaromir Jagr, appelez-le plutôt Monsieur Jagr!

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires