Il existe bien des modèles de voitures plus excitants qu’une fourgonnette. Malgré le fait que ce style souffre d’une criante impopularité depuis plusieurs années, quelques constructeurs s’acharnent à poursuivre sa production.

C'est le cas de Toyota qui propose une Sienna, qui, une fois bien équipée, commande un coût relativement élevé. Le consommateur souhaitant faire l’acquisition d’un tel véhicule doit disposer d’un budget substantiel. Évidemment, il y a toujours le modèle de base pour satisfaire les besoins primaires d’espace et de confort. En revanche, le luxe n’est pas donné pour ce genre de véhicule.

Ce qui choque encore davantage, c’est le fait que l’habitacle soit fabriqué avec des matériaux de piètre qualité. Le prix de notre véhicule d’essai dépasse les 50 000 $. Franchement, une automobile vendue aussi cher devrait présenter un intérieur mieux conçu, à tout le moins composé de polymère souple. Le résultat est décevant : insonorisation inadéquate, bruits de caisse et présentation terne. Il s’agit d’un aspect détestable pour la Sienna qui, en revanche, est une fourgonnette reconnue pour sa fiabilité et sa douceur de roulement. N’oublions pas que cette catégorie de véhicules demeure la meilleure pour des besoins d’espace, soit pour transporter des objets ou des personnes. De fait, elle est supérieure aux VUS, qui consomment en général plus de carburant et offrent moins d’espace.

À bord de la Sienna, nous apprécions le confort, la douceur de roulement et même l’agrément de conduite. Il ne s’agit pas d’une expérience sportive, bien entendu, mais on prend plaisir à la manœuvrer. Elle semble nettement plus maniable qu’un VUS. Aussi, la chaîne audio avec lecteur DVD et écran panoramique arrière fait le bonheur des enfants. Que demander de plus pour les longs trajets?

Lorsqu’un consommateur me demande mon avis à ce sujet, je recommande toujours la fourgonnette pour répondre à ses besoins. En revanche, personne ou presque n’oserait en acheter une. Cette fameuse « autobeaucoup », si populaire vers la fin des années 1980, a cédé sa place au gros véhicule utilitaire ou multisegment qui correspond davantage aux désirs des automobilistes. C’est bien dommage, puisque la fourgonnette est un meilleur choix. En ce qui concerne la Toyota Sienna, seule la Honda Odyssey la surpasse, ne serait-ce que pour sa finition de qualité supérieure. 

 

En bref :

Toyota Sienna 2014

Prix de base : 32 000 $

Prix de la version essayée : 52 535 $

Moteur : V6 diesel 3,5 litres 

Boîte de vitesses : automatique à 6 rapports

Puissance : 266 chevaux 

Couple : 245 lb-pi

Consommation obtenue : 13,0 litres aux 100 kilomètres

Modèles rivaux : Honda Odyssey, Chrysler Town & Country, Kia Sedona, Nissan Quest

 

On aime :

- Douceur de roulement

- Espace et ergonomie

- Fiabilité reconnue

- Traction intégrale offerte

 

On aime moins :

- Prix élevé

- Habitacle mal conçu

- Matériaux bon marché

- Bruits de caisse

- Mauvaise insonorisation

 

Le verdict : La Sienna n’est pas mauvaise, mais on lui préfère la Honda Odyssey.

 

Source(s) image(s):
Toyota

Commentaires