BOUTIQUE ADG
BORNES ÉLECTRIQUES

Longtemps, la Classe C a été la voiture d’entrée de gamme au sein de la famille de produits Mercedes-Benz. Il y a eu l’addition de la Classe B au milieu de la dernière décennie, mais malgré un certain succès, les choses n’ont pas vraiment décollé pour ce modèle. Il a disparu de notre marché après le millésime 2011.

Tout ça a laissé un vide au sein de la gamme. La Classe B représentait une porte d’entrée chez Mercedes-Benz. Souvent, au retour d’un véhicule de location, les gens optaient pour une Classe C, un peu plus luxueuse, un peu plus chère. Voilà de quelle façon on attire et retient la clientèle lorsqu’on vend des voitures de luxe.

L’automne dernier, une nouvelle bagnole d’entrée de gamme faisait son apparition dans la famille Benz : la CLA.

Recette gagnante

Son style reprend celui d’un modèle qui a fait école dans l’industrie et j’ai nommé la Classe CLS, ce véhicule à quatre portes aux allures de coupé. En reprenant une formule gagnante, Mercedes-Benz ne prend pas un risque très élevé.

La voiture est assemblée sur le châssis des Classes A et B qui circulent actuellement en Europe. Et, oh! surprise pour nous, Nord-Américains, on parle d’une architecture où l’animation des roues est à l’avant. Il s’agit de la première fois qu’une Mercedes-Benz à traction est proposée ici.

Notez qu’une version 4MATIC est aussi à l’index.

ADN intact

À bord, bien que la simplicité ait dicté le travail des concepteurs, on reconnaît bien l’ADN Mercedes-Benz. La finition est soignée, l’allure de la présentation est sportive et le niveau d’équipement est relativement complet. Le degré de confort, lui, est sans reproche, tout comme la position de conduite. En fait, lorsqu’on s’installe aux commandes, on est subitement pris d’une rage de pilotage; il y a des voitures qui produisent cet effet.

Sous le capot, des mécaniques à quatre cylindres de 2 litres, turbocompressées. Dans la livrée conduite, CLA 250, la puissance est établie à 208 chevaux et 258 livres-pieds de couple. Disons qu’on ne s’ennuie point… En prime, le comportement de la voiture est sain; direction précise et communicative, freinage mordant, suspension bien calibrée, etc. En somme, l’agrément de conduite est bien présent.

À bord de la version 45 AMG, on parle d’une cavalerie de 355 chevaux et 332 livres-pieds de couple. Nous en ferons l’essai à la fin du mois d’avril.

Conclusion

La CLA 250 est offerte à un prix de base de 33 900 $. Il y a une dizaine d’années, c’était le prix proposé pour la Classe C, la voiture d’entrée de gamme d’alors chez Mercedes-Benz. Aujourd’hui, l’aventure commence à 39 700 $ avec celle-ci.

Côté dimension, il est incroyable de constater que c’est presque du pareil au même. En fait, la CLA est légèrement plus longue, plus haute et plus large qu’une Classe C 2005.

Ainsi, l’acheteur qui opte pour une CLA aujourd’hui ne doit pas se sentir lésé par rapport à celui qui choisissait une Classe C il y a dix ans.

En ce qui a trait à la fiabilité, il faudra bien sûr attendre puisqu’on parle d’un nouveau modèle. Bien que des améliorations aient été notées chez certains produits M-Benz, la prudence est de mise. On recommande encore la location avant l’achat.

L’essentiel

Marque : Mercedes-Benz

Modèle : CLA 250

Prix de base : 33 900 $

Prix de la version essayée : 38 550 $

Moteur : quatre-cylindres, 2 litres turbo

Boîte de vitesses : automatique à sept rapports

Puissance : 208 chevaux à 5300 tr/min

Couple : 258 livres-pieds à 1700 tr/min

Consommation enregistrée : 7,8 litres aux 100 kilomètres

Principaux concurrents : Acura ILX, Audi A3, BMW Série 2, Buick Regal, Cadillac ATS

 

On aime :

- Conduite inspirante et rassurante

- Confort des sièges

- Rigidité du châssis

- Rapport consommation/puissance

 

On aime moins :

- Espace un peu limité à bord, spécialement à l’arrière

- Suspension un peu sèche sur certains revêtements

- Pas de boîte manuelle

Source(s) image(s):
Mercedes-Benz

genMultiPaging($sharing['Uid']);?>

Commentaires