Bien que le printemps soit à nos portes, les neiges de mars et du début avril risquent de nous donner encore quelques centimètres et de prolonger la saison de vélo d’hiver. Les amateurs de vélo de montagne ont encore un peu de temps pour essayer une discipline née au tournant des années 2000 : le « fat bike ».

Pour ceux qui ne sont pas au courant, le fat bike est un vélo muni de pneus surdimensionnés, typiquement 3,7 po ou plus gros, et de jantes plus larges que 44 mm. Ce vélo est conçu pour rouler sur un terrain instable, comme la neige et le sable. L’hiver, plusieurs amateurs de vélo de montagne l’utilisent dans des sentiers, et de plus en plus de centres l’acceptent et même louent ce type de vélo, au grand plaisir des cyclistes.

Si vous voulez essayer le fat bike au Québec

Cet hiver, la discipline s’est grandement démocratisée. Un des nombreux endroits qui acceptent les fat bikes, le parc national d’Oka, permet de circuler sur ses sentiers de randonnée pédestre avec ce type de vélo aux larges pneus. Pour ceux et celles qui n’ont pas leur propre vélo, la location est offerte au centre de services du parc, au prix de 18,25 $/heure.

Si vous voulez acheter un fat bike

La boutique Yéti, un des excellents magasins de plein air de Montréal, a de nombreux modèles pour vous, à des prix commençant à 1 800 $. Bien que ce type de vélo soit plus rare, Yéti vend plusieurs marques et modèles de fat bikes, dont les Salsa bikes, une marque que j’affectionne particulièrement (principalement pour le design et le marketing).

Bref, faites-nous part de vos meilleurs sentiers de fat bike, si vous êtes un habitué. Il reste encore quelques semaines à la saison, donc ce pourrait être notre dernière chance avant décembre 2014!

Source(s) image(s):
Flickr

Commentaires