« Golden Dogs » est la nouvelle série en quatre tomes de Stephen Desberg (scénario) et Griffo (dessin), les auteurs de la saga « Sherman ». « Fanny », le premier tome, vient d’être publié chez Le Lombard. À quoi doit-on s’attendre?

Un nouveau shérif groupe de voleurs est en ville

L’action se situe à Londres, en 1820. Les Golden Dogs sont un groupe nouvellement formé, constitué de quatre cambrioleurs (deux hommes et deux femmes). Bientôt, ils vont devenir les voleurs les plus fameux de la capitale. Cette série nous propose de suivre leur ascension, mais également leur descente aux enfers. De fait, on apprend dès le début qu’un des leurs a trahi la fraternité. Évidemment, son identité nous est inconnue.

Comme pouvait nous le laisser croire le titre, Fanny occupe le rôle principal dans cet album. L’histoire est racontée du point de vue de cette jeune et séduisante prostituée rousse. Ce sera aussi l’occasion d’en apprendre un peu plus sur elle et comment elle a pu choisir d’exercer le plus vieux métier du monde. 

Apprendre à se faire confiance

Ce premier tome se consacre à la formation du groupe. Si aucun membre du quatuor ne se connaît, ils vont bientôt apprendre à se faire confiance à mesure qu’ils vont réaliser des larcins et autres cambriolages plus importants. 

D’ailleurs, contrairement à d’autres ouvrages mettant en scène des voleurs, Fanny se focalise surtout sur les coups plutôt que sur leur préparation. Il aurait peut-être été intéressant, au moins une fois, d’en connaître un peu plus sur les préparatifs, car c’est aussi ça qui fait le charme de ce type d’oeuvres (le lecteur aime savoir si le cambriolage se déroule selon le plan). Malheureusement, étant donné qu’on ne connaît rien de leur intention ou presque, on a de la difficulté à ressentir ce que vivent les protagonistes. On est rarement stressé, tendu ou angoissé et on s’en fait rarement pour eux (surtout qu'ils réussissent leur cambriolage assez facilement). Espérons que le 2e tome viendra corriger cette faille!

Il reste qu’on a envie de continuer à suivre l’histoire de cette joyeuse bande et d’en savoir plus sur les personnages. Par ailleurs, le scénario comporte quelques bonnes idées, comme quand le chef de la bande compare son groupe à des instruments de musique.

À la lecture de ce premier tome, on sait également qu’il y a beaucoup de potentiel. Le quatuor devra faire face à une bande rivale et déjouer les plans d’un juge. Chaque membre devra aussi tenter de régler ses problèmes. 

Le dessin de Griffo est sombre (les cambrioleurs travaillent surtout la nuit), mais également très sensuel (une grande attention est portée aux personnages féminins). Les décors du début du 19e siècle nous semblent convaincants. 

Verdict

Golden Dogs - Fanny n’est peut-être pas la bande dessinée traitant du cambriolage la plus angoissante des dernières années, mais on sent que les autres tomes pourraient agréablement nous surprendre, du moins, on l’espère ardemment. Même si le scénario n’est pas parfait, on peut toujours se rabattre sur les décors crédibles créés par le talentueux Griffo.

 

Cote : 3 étoiles sur 5

 

Golden Dogs - Fanny

Stephen Desberg (scénario) et Griffo (dessin)

56 pages

Le Lombard

 

Source(s) image(s):
Le Lombard

Commentaires