Los Angeles, Californie – L’an dernier, Kia introduisait le modèle de deuxième génération de sa Forte. En ce début d’année 2014, c’est au tour des variantes Forte5 et Koup de faire leur grande entrée.

La boucle est bouclée.

Du style… et encore du style

Esthétiquement, même si les changements sont plus évolutifs que révolutionnaires, Kia nous propose deux véhicules réussis. On remarquera une plus grande fluidité des lignes, une signature plus affirmée. Les plus fins observateurs noteront aussi une différence en ce qui a trait aux faciès; certains s’accompagnent d’une calandre plus effilée qui laisse place à une prise d’air plus proéminente.

La raison? La présence d’un moteur turbo à bord d’une des versions, une première pour un modèle Kia commercialisé chez nous.

Moteurs

Ainsi, Kia entre à son tour dans la danse en ce qui a trait à la turbocompression. À bord des versions SX les plus garnies se trouvera un quatre-cylindres de 1,6 litre offrant 201 chevaux et 195 livres-pieds de couple. Les autres déclinaisons bénéficieront quant à elles d’un quatre-cylindres de 2 litres à injection directe de carburant. Sa puissance, évaluée à 173 chevaux et 154 livres-pieds de couple, n’est pas en reste.

Au volant, bien que la différence soit perceptible, le moteur turbo n’est pas particulièrement impressionnant. À moins de vouloir profiter à tout prix de l’équipement supplémentaire proposé par les versions SX, vous serez tout aussi bien servis par le moteur de base.

Les autres variantes dont nous faisions mention sont les LX et EX dans le cas de la Forte5, et la EX en ce qui concerne la Koup.

Les prix varient entre 19 495 $ (Forte5 LX) et 28 395 $ (Forte5 SX avec groupe luxe).

Qualité en hausse

À bord, que de bons mots pour les efforts déployés par Kia. La présentation est jolie, l’ergonomie est sans reproche et surtout, la qualité des matériaux retenus est au-dessus de tout soupçon. Les sièges offrent un bon niveau de confort, même si un soutien latéral digne de ce nom brille par son absence. C’est particulièrement triste pour les versions Koup.

Ce qui retient l’attention, toutefois, c’est bien sûr le rapport prix/équipement des modèles. C’est la marque de commerce des produits coréens et les nouvelles venues n’y échappent pas. Baquets chauffants et ventilés à l’avant, sièges chauffés à l’arrière, volant chauffant, mémoires pour les sièges, navigation, rien ne manque. Même à bord d’un modèle de base, l’acheteur peut compter sur les sièges et les rétroviseurs chauffants, la climatisation, le volant télescopique et tout ce qu’il souhaite sur le plan technologique (Bluetooth, radio satellite, etc.).

Conduite

L’expérience de conduite des Forte5 et Koup n’a rien de révolutionnaire, mais elle demeure fort agréable. On apprécie l’équilibre proposé entre le niveau de confort et la tenue de route avancée par les ajustements du châssis. C’est encore plus probant au volant du coupé, qui profite de réglages plus fermes.

Les boîtes automatique et manuelle, toutes deux à six rapports, font du bon travail. Dans le cas de la dernière, on apprécie sa plus grande précision par rapport à sa devancière.

Le seul bémol concerne la direction qui manque de précision en son centre, un problème qui demeure chronique chez plusieurs produits coréens. Lorsqu’on y porte attention, ça devient agaçant. On a beau s’y habituer, il serait temps qu’on règle la chose une fois pour toutes du côté de Kia.

Conclusion

Malgré quelques petits défauts, les deux nouvelles additions à la famille Kia demeurent intéressantes. Jolies, agréables à conduire et pourvues de garanties béton, elles vont assurément plaire à une clientèle jeune qui aime en avoir pour son argent.

À ce titre, on doit parler d’une valeur sûre. 

Source(s) image(s):
Daniel Rufiange, Kia

Commentaires