Je me rappelle encore, de mon enfance, les livres cartonnés avec lesquels je m’amusais. Les temps ont bien changé et on dirait que ce genre d’ouvrage est de plus en plus difficile à trouver en librairie. « Le Poisson frais », le deuxième résultat de la collaboration du trio composé de Nadine Robert, Brigitte Henry et Christopher Duquet (ils nous avaient offert « Le Puits » à la fin de 2012), tente de rendre hommage à cette mode d’une autre époque.

Du poisson!

Le Poisson frais s’adresse clairement aux jeunes lecteurs. Même s’il est presque aussi épais que le Code civil du Québec, il ne comporte qu'une quarantaine de pages. En effet, chaque page de l’album est imprimée sur un carton épais, ce qui en facilitera la lecture par les plus petits (ils vont pouvoir tourner les pages plus aisément, tout en évitant de les déchirer). 

Livre jeunesse oblige, Le Poisson frais comporte bien peu de textes. Souvent, on n’y retrouve qu’une ou deux phrases par deux pages. En fait, on pourrait même dire que ce sont les illustrations qui occupent la plus grande place. Leur mission est sans aucun doute de susciter l’imaginaire des lecteurs. 

À mon avis, c’est également le genre d’album que l’on peut lire à son enfant, le soir venu, avant qu’il aille se coucher. Le parent lit le texte à son enfant et l’invite ensuite à contempler l’image. 

Le Poisson frais possède d’ailleurs un style visuel bien à lui. Les images sont des photographies d’un beau décor représentant deux animaux faits de laine qui bavardent sur le bord d’un cours d’eau. Chaque photo est différente. Comme au cinéma ou en bande dessinée, on varie les plans (rapproché, large, etc.). De fait, il y a quelque chose à la fois de très poétique et de reposant qui se dégage de chaque image. 

L’histoire est simple, mais je suis persuadé que la fin étonnera les petits comme les grands. Vous comprenez que je ne vous la révélerai pas ici.

Tout ce que je peux dire sur le scénario, c'est que l'aventure commence quand un chat gris vient d’apercevoir une petite chaloupe flottant sur l’étang et dans laquelle il y a un panier rempli de poissons frais. Alors qu’il hésite à aller récupérer le poisson (les chats n’ont jamais été adeptes de l’eau après tout), une chouette à côté de lui lui demande de l’aide, car elle est coincée et ne peut pas s’envoler. 

La chouette va alors commencer à lui donner des conseils sur comment aller récupérer le poisson sans se mouiller les pattes. Mais si ses intentions n’étaient pas aussi désintéressées qu’il n’y paraît?

Verdict 

À mon avis, Le Poisson frais mérite une place de choix à côté du lit de tous les jeunes enfants. Une fable délicieuse que l’on prendra plaisir à lire tous les soirs à sa petite fille ou à son petit garçon. 

 

Cote : 3,5 étoiles sur 5

 

Le Poisson frais

Nadine Robert, Brigitte Henry et Christopher Duquet

40 pages 

La Pastèque

Source(s) image(s):
La Pasteque

Commentaires