BORNES ÉLECTRIQUES

Depuis sa sortie en 2011, « Rio » a connu un grand succès à travers le monde, où il a amassé pas moins de 482 millions de dollars au box-office. Carlos Saldanha et Blue Sky Studios Inc. remettent ça cette année en nous proposant la suite des aventures de Blu et de Perla dans « Rio 2 ».

Retrouver les siens

Blu (Jesse Eisenberg) et Perla (Anne Hathaway) vivent à Rio de Janeiro avec leurs trois enfants. À l'image des autres habitants, ces sympathiques oiseaux profitent de l’effervescence de la métropole brésilienne et s’éclatent le soir. 

Puis, le couple, après avoir regardé un reportage à la télévision, apprend qu’un duo de scientifiques, dont fait partie Linda (Leslie Mann), la propriétaire de Blu, aurait découvert une population d’Aras de Spix en plein coeur de l’Amazonie.

Il n’en faut pas plus pour que la petite famille décide de s’envoler à la rencontre d’autres membres de son espèce. Là-bas, Perla retrouve son père qu’elle croyait avoir perdu pour toujours. Si ce dernier est bien content de retrouver sa fille, il ne peut en dire autant de Blu. 

Les deux oiseaux ne semblent pas être sur la même longueur d’onde. Si Blu agit comme un citadin et est un adepte des technologies, son beau-père, lui, est plutôt conservateur. Blu doit également faire face à un rival : Roberto (Bruno Mars), l’ancien ami de Perla. Et comme si ce n’était pas assez, Hector (Jemaine Clement) souhaite se venger de ce qui lui est arrivé dans le premier film. 

Bien vite, toutefois, la communauté d’Aras de Spix réalisera qu’elle devra se souder si elle veut faire face à une menace qui pourrait ni plus ni moins la rayer de la carte. 

Danser au rythme des percussions

Musical. C’est le premier mot qui vient à l’esprit pour décrire Rio 2. À l’instar du premier volet, cette suite contient, en effet, plusieurs chansons rythmées. Ce ne sont pas tous les films d’animation qui prennent de nos jours des allures de comédie musicale. Avant Rio 2, l’un des plus mémorables était sans aucun doute La Reine des neiges. Évidemment, l’esthétique des deux productions est complètement différente. Si le film de Disney se déroulait dans la neige et le froid, celui de Blue Sky se passe dans la chaleur et la luxuriance de la forêt amazonienne. 

Cela se ressent entre autres dans le style musical. Oubliez les chansons tristes du long métrage de Chris Buck et Jennifer Lee. Rio 2 offre une musique entraînante qui rend un brillant hommage à cette joie de vivre brésilienne (entre autres par l'emploi des percussions), tellement même qu’on a l’impression parfois d’être en plein coeur du Carnaval de Rio. 

L’hommage du réalisateur brésilien à sa culture ne s’arrête pas là. Artistiquement, le film est très coloré. On retrouve encore une fois une grande variété d’oiseaux et d’animaux, qui, même s’ils sont assez caricaturaux, semblent plus vrais que nature. De fait, Rio 2 semble repousser les limites de la modélisation des animaux. 

Si, des points de vue musical et graphique, Rio 2 est sans faille, on ne peut malheureusement pas en dire autant du scénario. Sans dire que l’histoire est nécessairement ennuyante (le film est rempli d’humour et quelques gags font bien rire), on a l’impression parfois qu’il y a trop de sous-intrigues et ainsi que certains personnages ne reçoivent pas l’attention qui leur est due. 

Verdict

Avec sa musique qui donne envie de danser et ses images exotiques, Rio 2 est un baume au coeur en ce printemps un brin tristounet. 

 

Cote : 3 étoiles sur 5

 

Rio 2 prend l'affiche le 11 avril.

Source(s) image(s):
20th Century Fox

Commentaires