BORNES ÉLECTRIQUES

Guillaume Perreault gagne notamment sa vie comme illustrateur à la pige. Avec « Cumulus », paru chez les Éditions Mécanique générale, il nous propose sa première oeuvre à titre d’auteur.

L’amitié entre un enfant et un nuage

N’ayant rien à faire, un petit garçon décide de regarder par la fenêtre de sa chambre pour scruter l’horizon. Il y découvre, dans le ciel, un petit nuage. Tout comme lui, ce nuage est seul. Puis, il commence à lui parler. Il lui fait premièrement visiter son quartier et les lieux qu’il préfère comme la boulangerie, avant d’aborder des thèmes plus personnels comme la séparation de ses parents, sa solitude ou la vie en général. 

Il se met alors à rêver d’une autre vie où il pourrait voyager sur le dos de son nouvel ami pour y découvrir le monde. Même s’il le traite comme son égal, ce cumulus, comme tout bon nuage, reste rarement à la même place longtemps. Tôt ou tard, ils devront se séparer. L’unique problème, c’est que le garçon semble ignorer cette réalité. Leur inéluctable séparation risque d’être brutale. 

Aller à l’essentiel pour émouvoir

À l’instar de son protagoniste, Cumulus regorge de cette candeur que l’on associe surtout aux enfants. Il est, en effet, bien difficile de ne pas tomber amoureux de cet attachant personnage à la grosse tête et au gros nez. Il évolue dans des décors souvent minimalistes, quoique certains valent vraiment le détour (notamment les environnements urbains qui sont de toute beauté). 

Si beaucoup de pages ne contiennent aucun dialogue, les quelques pages où on retrouve un ou deux paragraphes nous charment par leur innocence. Après la lecture du livre de Guillaume Perreault, il est difficile de ne pas être nostalgique envers son enfance. On a tous déjà, un jour, lorsqu’on était haut comme trois pommes, ressenti une profonde solitude. Et c’est là que Cumulus vient nous chercher. 

Verdict

Comme c’est rarement le cas dans la littérature, Guillaume Perreault signe, avec Cumulus, une oeuvre qui attendrira autant les petits que les grands. Cela est rendu possible entre autres par un dessin simple et magnifique ainsi que par un texte court, mais qui, par son honnêteté, va droit au coeur. Bref, il s’agit là d’un livre où chaque relecture nous fait replonger dans nos souvenirs les plus profondément enfouis. 

 

Cote : 4 étoiles sur 5

 

 

Source(s) image(s):
www.guillaumeperreault.com

Commentaires