BORNES ÉLECTRIQUES

Depuis quelques années, Disneynature nous offre de superbes documentaires sur le monde des animaux. « Grizzlis » (version française de « Bears ») est le dernier en date. Comme son titre l’indique, il s’attaque maintenant aux ours bruns d’Alaska dans un film touchant sur les liens familiaux et la survie.

Tout pour ses enfants

Dans Grizzlis, nous suivons, sur une période d’un an, l’aventure d’une mère ourse et des deux oursons qu’elle vient d’avoir. Leur périple commence à la fin de l’hiver alors que la petite famille sort de l’hibernation et doit quitter son refuge dans les montagnes de l’Alaska. La quête des ours prendra des allures de course contre la mort, puisque le trio devra trouver de la nourriture en abondance avant l’arrivée du prochain hiver. 

Si le monde extérieur est excitant pour les deux oursons, il est aussi rempli de dangers. Ils vont d’ailleurs l’apprendre assez tôt. Avec les risques d’avalanches, les loups qui rôdent et les mâles ours affamés, ils devront avoir des yeux tout le tour de la tête s’ils veulent avoir une chance de se rendre à l’âge adulte. 

On se doute qu’avec un narrateur comme John C. Reilly, Grizzlis est moins sérieux qu’un reportage de la BBC. Cela ne veut pas dire pour autant que les réalisateurs Keith Scholey et Alastair Fothergill ont coupé les coins ronds. Du point du vue technique, Grizzlis n’a rien à envier aux autres documentaires « professionnels ». Les images sont tout simplement magnifiques. Des plans larges, dont certains ont été tournés à bord d’un avion, rendent hommage à toute la magnificence de ce territoire reculé. Les cinéastes ont également amené leur caméra au coeur de l’action, si bien qu’à certains instants, on a l’impression que les ours se trouvent littéralement dans la salle de cinéma.

Il reste cependant que Grizzlis est un documentaire qui s’adresse autant aux petits qu’aux grands. Même s’il comporte quelques scènes où l’on voit des ours s’affronter, le film de Disney ne présente pas vraiment d’images particulièrement violentes où le sang coule à flots. Grizzlis arrive quand même à tenir le spectateur en haleine. À plusieurs reprises, la vie des deux oursons sera réellement en danger et si ce n’était de l’intervention de leur mère, ils auraient probablement péri. Les réalisateurs ont ainsi voulu montrer que ce qui se passe dans la nature n’a rien à voir avec ce que l’on raconte dans les contes de fées. La nature peut être cruelle et sans pitié. 

Si Grizzlis permet d’en connaître un peu plus sur le mode de vie de ces animaux, il veut également nous montrer la détermination d’une mère qui est prête à tout pour protéger ses petits. Scholey et Fothergill ont brillamment réussi à nous prouver que ce ne sont pas juste les humains qui peuvent ressentir de l’amour envers leur progéniture.

Verdict

Grizzlis est le parfait exemple du documentaire qu’il faut voir en famille. Tous y trouveront leur compte. Les enfants tomberont sous le charme de ces magnifiques animaux, tandis que les adultes apprécieront que le film aborde des thèmes plus matures, comme la force des liens familiaux et l’amour inconditionnel d’une mère. 

 

Cote : 3,5 étoiles sur 5

 

Grizzlis prend l'affiche le 18 avril 2014.

Source(s) image(s):
Walt Disney Pictures Canada

Commentaires