BORNES ÉLECTRIQUES

Même si Tom Clancy nous a quittés, le monde de l’espionnage a toujours la cote. On n’a qu’à penser à la série télévisée « Homeland », qui connaît un vif succès. Le domaine de la bande dessinée s’intéresse également à ce genre. « Black Op », de Stephen Desberg (scénario) et Hugues Labiano (dessin), est l’une des séries les plus connues. Le premier tome de la saison 2 de « Black Op 7 » vient d’ailleurs d'arriver en librairie.

Bienvenue en 1973

La séduisante agente Janine Hallbeck et Sol Kathren sont tous les deux envoyés en mission d’espionnage par la CIA à Téhéran, en Iran. Les deux agents, qui ne se connaissaient pas il y a deux semaines, doivent se faire passer pour un couple de riches entrepreneurs ayant fait fortune dans le pétrole. 

Cela ne fait visiblement pas l’affaire du duo qui a de la difficulté à s’entendre. Il faut dire qu’ils n’ont pas du tout le même caractère. Madame n’a pas la langue dans sa poche et est l’exemple type de la femme libérée. Monsieur, lui, est tout le contraire. Plus conservateur, il regrette les femmes de l’époque de sa mère.

Même s’ils ne sont pas sur la même longueur d’onde, ils devront accomplir leur mission. Mais quelle est-elle au juste? Enquêter sur une histoire de manipulation pétrolière qui, si elle se réalise, pourrait à jamais changer les relations qu’entretiennent les pays du nord et ceux du sud. N’oublions pas non plus que 1973 est l’année du premier choc pétrolier…

À l’heure où faire le plein coûte une petite fortune, cette nouvelle saison est tout à fait indiquée. Elle nous rappelle que les querelles entourant le pétrole ne datent pas d’hier et que, plus de trente ans plus tard, nous sommes toujours aussi dépendants de l’or noir.

Chose rare pour un premier tome, on en connaît suffisamment sur les protagonistes pour se faire une idée de leur personnalité, mais aussi de leur histoire. En effet, les auteurs consacrent une dizaine de pages au début de l’album à nous raconter un autre épisode de la vie du tandem. Le tout se déroule en 1970. Janine cherche des communistes auprès des milieux hippies américains, alors que Sol aide l’armée américaine au Viet Nam. Ainsi, avant même leur rencontre, on sait à quoi s’attendre. 

D’ailleurs, à mon avis, il s’agissait d’une très bonne idée de mettre en scène deux inconnus qui doivent du jour au lendemain faire semblant d’être le couple le plus heureux du monde, tout en n’oubliant pas leur mission confiée par la CIA.

Cela étant dit, le volet espionnage ne déçoit pas non plus. Il y a des meurtres, des scènes de surveillance et même quelques scènes dans la chambre à coucher. L’intrigue est complexe, même si plusieurs questions restent en suspens après la lecture de ce premier tome. Espérons que le deuxième et dernier tome nous charme autant, sinon plus. 

Rien ne m’a vraiment dérangé sur le dessin, sauf peut-être quelques angles de prises de vues qui ne rendaient pas justice aux personnages. 

Verdict 

Stephen Desberg et Hugues Labiano nous offrent un accès privilégié à la crise pétrolière de 1973, tout en n’oubliant pas de captiver le lecteur en construisant des personnages originaux et complexes, qui évoluent dans un monde mystérieux et rempli de dangers.

 

Cote : 3,5 étoiles sur 5

 

Source(s) image(s):
Editions Dargaud

Commentaires