BORNES ÉLECTRIQUES

Vous croyez aux fantômes? Vous avez déjà été témoin de phénomènes paranormaux? Personnellement, je ne peux affirmer avec certitude avoir déjà été en présence d’un phénomène paranormal ou de fantômes, mais s’il y a un endroit qui m’a fait le plus frissonner, c’est le fort Niagara à Youngstown dans l’État de New York. Il existe d’ailleurs une histoire troublante liée à la présence d’un fantôme là-bas. La voici…

À LIRE AUSSI: Industrialisation au XIXe siècle : Le travail des enfants en usine

Le fort Niagara

Les Français érigent, dès le XVIIe siècle, un fort sur un site situé à l’embouchure de la rivière Niagara donnant sur le lac Ontario. Le fort Niagara, avec son bâtiment principal, le majestueux « Château français », fut construit en 1726. Sa présence était d’une grande importance, car cet endroit contrôlait l’accès aux autres Grands Lacs et aux réseaux de postes et forts français de l’ouest. Le Château français est l’œuvre de l’ingénieur du roi, Gaspard-Joseph Chaussegros de Léry. C’est dans ce décor que se produira en 1759, quelque temps avant que le fort ne soit assiégé par les Britanniques, un tragique incident qui aura des conséquences troublantes.

Le soldat français sans tête…

Nous sommes en 1759, au fort Niagara. Parmi les soldats français de la garnison se trouve un certain Henri Le Clerc. Les soldats du fort organisèrent une soirée à laquelle on avait invité des Amérindiennes afin d’avoir une présence féminine pour égayer le party. Henri avait jeté son dévolu sur une Seneca du nom d’Onita. La soirée se passait bien jusqu’à l’arrivée dans le décor d’un autre militaire, Jean-Claude de Rochefort, qui s’interposa entre les deux amoureux. Sans doute passablement aviné comme les autres soldats, de Rochefort continua son manège et provoqua un duel où s’affrontèrent Le Clerc et de Rochefort pour la belle Onita. Le pauvre Le Clerc trébucha pendant le combat et son adversaire en profita pour donner le coup d’épée fatal. Non content d’avoir triomphé, de Rochefort aurait décapité sa victime et aurait lancé la tête dans la rivière Niagara. Réalisant le meurtre qu’il venait de faire, ce dernier aurait décidé de démembrer le reste du cadavre, convaincu qu’ainsi tout cela passerait pour un acte des Amérindiens. Il se débarrassa des pièces de la carcasse en les jetant dans un puits situé à l’entrée du Château.

Des mois s’écoulèrent et la belle Onita ne savait toujours pas ce qui était arrivé à Henri. Aidée par un ami de celui-ci, Onita se fit inviter à nouveau au fort pour une soirée afin d'écouter les conversations et en apprendre plus. Une fois tout le monde couché, elle et son ami assistèrent à un spectacle terrifiant : en regardant vers le puits dans le fort, ils virent avec stupeur des mains s’agripper au bord du puits pour faire sortir un corps sans tête. Le spectre, sans se soucier des témoins, semblait chercher quelque chose en déambulant… il cherchait sa tête!!!

Légende et témoignages

Cette histoire est largement racontée dans la région de Niagara, et ce, depuis très longtemps. Est-elle vraie ou s’agit-il d’une légende? La première mention écrite de cette histoire remonte à 1839 lorsqu’un certain Samuel De Veaux en fit mention dans une publication. Mais des phénomènes étranges au fort Niagara ont été rapportés bien avant cette date. Aujourd’hui encore, Old Fort Niagara organise des visites hantées sur son site. Une équipe de tournage de l’émission américaine Ghost Lab y a même tourné une émission portant sur des témoignages de personnes qui ont vu ou expérimenté des présences de fantômes. Bruits de pas dans le grenier du fort, objets déplacés pour bloquer une porte, orbes (cercles lumineux apparaissant sans raison sur des photos et qui révéleraient la présence d’esprits, de fantômes selon des spécialistes du paranormal) sur les photos, les histoires ne cessent de s’accumuler.

Photo contenant une orbe prise par une amie lors de notre passage au fort Niagara en 2009... Troublant!

Doit-on faire un lien avec cette histoire dont on n’a pas de preuve sur sa véracité? Personnellement, j’ai dormi dans ce fort avec des amis lors d’une reconstitution historique, et mes amis n’ont pu fermer l’œil de la nuit... mais mes ronflements semblent en être la cause! Toutefois, je dois avouer avoir ressenti des frissons en entrant dans le Château français. De quoi faire douter les plus sceptiques!

Liens :

www.discovery.com/tv-shows/other-shows/videos/ghost-lab-history-of-fort-niagara.htm

www.hautedusa.org

niagarafallsupclose.com

Source(s) image(s):
Fantôme du fort Niagara
Orbe au fort Niagara
Fort Niagara

Commentaires