Créé en 2010, « Les Mondes de Thorgal » comporte plusieurs nouvelles séries visant à explorer d’autres personnages de la célèbre saga créée par Jean Van Hamme et Grzegorz Rosinski ou encore d’autres facettes de Thorgal. « La jeunesse de Thorgal » se consacre, comme son nom l’indique, à l’enfance du héros nordique. Le « tome 1 - Les Trois Sœurs Minkelsönn » est disponible au Québec depuis peu.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le scénario de ce premier tome n’a pas été signé par Yves Sente (le nouveau scénariste de la série depuis 2007), mais par Yann, un scénariste français qui compte déjà plusieurs années d’expérience dans le domaine. En plus de la série Louve, il a collaboré à diverses séries comme XIII Mystery.

Au dessin, on retrouve non pas le dessinateur et co-créateur de la série, mais plutôt Roman Surzhenko. Ce dernier avait déjà travaillé avec Yann sur les quatre tomes de Louve. Les deux ont donc l’habitude de travailler ensemble. 

Et disons que ça se sent dès les premières pages. Le récit ne perd pas son temps avec des scènes superflues et va à l’essentiel. On ne nous assomme pas de détails inutiles. L’histoire est donc simple à suivre (en plus d'être très divertissante) et ne demande pas au lecteur d’être un fin connaisseur de l’univers des Vikings. 

Ainsi, dans ce premier tome, on retrouve un Thorgal jeune et, disons-le, un peu seul. Le scalde a été mis de côté par le village Viking depuis qu’une terrible famine s’est abattue sur la région à cause d’un hiver trop rigoureux.

En plus d’avoir l’estomac vide, le jeune risque d’être sacrifié par Björn (le fils de Gandalf et chef du village en son absence) aux dieux pour calmer leur colère. Alors qu’il doit être emporté vers le lieu de son exécution, trois baleines, vraisemblablement attirées par la voix suave de Thorgal, apparaissent. Tout excité, le village voit en ces animaux leur futur garde-manger pour le reste de l’hiver. 

Alors qu’il se prépare à les exécuter, Thorgal apprend que ces baleines sont en réalité trois jeunes filles qui ont été transformées par la déesse Frigg. N’ayant pas peur du danger, le jeune héros part à l’aventure dans le but avoué de leur faire reprendre leur forme humaine.

Plusieurs obstacles se dresseront sur son chemin, mais jamais le jeune homme ne baissera les bras. Il ne s’appelle pas Thorgal pour rien!

Même si artistiquement on s’éloigne des derniers tomes dessinés par Grzegorz Rosinski, le dessin demeure de bonne qualité, bien que j'avoue préférer celui du créateur. Les scènes d’action (il y a de nombreuses cases muettes consacrées à des poursuites et des bagarres) sont à ce propos parfaitement restituées. 

En parlant de Grzegorz Rosinski, rappelons que le célèbre dessinateur était de passage à Québec pour le Festival de la BD francophone de Québec. Je n’ai pas eu la chance d’y être, mais voici quelques photos prises par le photographe Luc Vidal, témoignant de son passage. 

Photo : ©Luc Vidal

Photo : ©Luc Vidal 

 

La jeunesse de Thorgal - Tome 1 Les trois soeurs Minkelsönn

Yann (scénario) et Roman Surzhenko (dessin)

48 pages

Le Lombard

 

Cote : 4 étoiles sur 5

Source(s) image(s):
Le Lombard

Commentaires