Parce que la galanterie n'est pas morte, parce qu'elle est toujours appréciée, dans une certaine mesure, il est important de savoir être galant, lorsque l'on rencontre ou fréquente une femme, ne serait-ce que par respect.

À LIRE AUSSI : 4 petits trucs pour survivre au quotidien

1. Tenez la porte.

Oui, tenir la porte à une femme est toujours apprécié. Malheureusement, semble-t-il que c'est un art disparu, puisque chaque fois que vous le ferez, comme si c'était normal, naturel, instinctif, puisque ça l'est, elle lâchera un léger « merci » situé entre la surprise et la joie, comme si vous étiez le premier depuis longtemps à avoir pensé à cela. Le premier depuis je ne sais combien d'années à avoir pensé à elle plutôt qu'à vous, à savoir bien traiter une femme. Mais vous ne le ferez pas qu'aux femmes qui vous plaisent; prenez dès maintenant l'habitude de toujours, avant de lâcher la porte de bois ou de métal que vous tenez, regarder derrière vous si quelqu'un n'est pas en train de vous suivre, dans l'espoir d'une entraide humaine. Soit-elle une jolie femme, une moins gâtée par la nature, une vieille femme, un vieil homme, un jeune adolescent, une jeune famille, un enfant avec son ballon, c'est de votre devoir d'homme moderne et galant de tenir la porte à la personne qui s'approche de l'établissement où vous voulez entrer. Ce n'est pas une course; que cela coûte-t-il de laisser quelqu'un passer devant soi? Rien. Et ça rapporte beaucoup.

 

2. Remarquez.

Oui oui, elle s'est bien coupé les cheveux depuis la dernière fois que vous l'avez vue. Oui oui, c'est un nouveau chandail. Effectivement, c'est un nouveau parfum, quel flair! Ohhh, mais ça alors, ses sous-vêtements sont agencés ensemble. Son petit soutien-gorge blanc en dentelle va à ravir avec sa petite culotte du même genre! Non, elle n'a pas mis tout ça par hasard, à la va-vite, avant votre arrivée, les yeux fermés et un doigt dans le nez. Non, elle n'a pas choisi le premier ensemble sur lequel elle a mis la main au magasin, sans se soucier de la couleur, de la taille ou du style. Elle a choisi ses sous-vêtements avec soin et attention, juste pour vous, pour vos yeux émerveillés et intéressés. Et qu'est-ce que la plupart des hommes font? Ils lui arrachent de sur le dos, sans un regard, sans un commentaire, sans une attention, les projettent sur le mur, crachent littéralement sur le soin qu'elle avait mis dans la sélection spécifique de son accoutrement érotique, avec la mentalité trop souvent proclamée : « C'est fait pour être enlevé. » Une femme apprécie un homme qui a le sens de l'observation, parce que cela lui montre que vous vous intéressez à elle, qu'elle vous est mémorable et qu'elle vous a fait de l'effet. Remarquer les petits changements de sa vie lui démontre que vous l'écoutez et que vous la regardez vraiment. Remarquer les petits efforts qu'elle fait pour être jolie, attirante, pour vous attiser et vous donner envie lui démontre qu'elle n'a pas fait tout ça pour rien. Évidemment, je ne vous dis pas de passer 60 minutes à fixer ses dessous en discutant de façon poussée de leur texture et du tissu. Parfois, tout arracher et la projeter sur le lit est très acceptable et apprécié. Mais, quelques fois, ici et là, faites-lui savoir que vous avez remarqué, cela la ravira.

3. Soyez galant, à votre façon.

Parce qu'on a dépassé, depuis longtemps, l'époque des divers us et coutumes, de l'étiquette à table et de la bonne façon mondaine, il n'existe pas de règles pré-établies en ce qui a trait à la galanterie contemporaine. Alors que certains apprécient encore payer pour le restaurant, marcher du côté de la rue et jeter leur manteau dans une flaque d'eau pour faire traverser la demoiselle sans qu'elle ne se mouille, d'autres ne voient pas vraiment d'inconvénients à ce que la belle soit un peu mouillée. (Oui, bon, ok, j'ai fait exprès.) Plus sérieusement, le fait est que je ne peux pas vous dire faites ceci puis cela, laissez ci et ça, puis elle vous voudra comme ci et comme ça. Ce serait dogmatique, fermé d'esprit et un peu trop conservateur pour mes goûts personnels. L'important, en ce qui a trait à cette galanterie appréciée chez les dames, c'est de bien les traiter. De les faire passer, ici et là, avant nous, avant les autres et devant quiconque, non pas sur un piédestal, en bavant devant sa beauté, à genoux et en laisse, tel un chien, mais bien parce que c'est votre devoir, en tant qu'homme, de la faire se sentir bien, ici et là, à votre façon à vous. Autrement dit, ces fameuses « petites attentions » qu'on entend ici et là, sans réelles explications. Mais surtout, SURTOUT, n'attendez jamais de « merci ». Attendre un merci, c'est être comme le petit chien qui attend son « bravo » pour avoir effectué un tour. Vous n'êtes pas galant dans le but d'avoir sa validation, vous l'êtes parce que c'est comme ça, c'est normal et c'est tout. Elle échappe sa fourchette par terre? Ramassez-la, essuyez-la et donnez-lui en continuant de parler d'autre chose, de façon naturelle, instinctive, sans attendre de remerciement en retour. Car l'on n'est pas un gentleman pour épater la galerie, on l'est parce que c'est ce qu'on est, parce qu'on veut vraiment bien la traiter et c'est tout.

 

4. Faites-la se sentir appréciée.

Parce que si, au premier rendez-vous, il est bien de jouer le mystérieux inconnu qui ne se dévoile pas, ainsi que l'indépendant pour faire monter la pression, après quelques rencontres, ce petit jeu doit cesser, au risque de simplement, carrément, passer non plus pour un sombre mystérieux mais plutôt pour un indécis, un anxieux, un « pas-de-couilles », un homme qui ne sait pas ce qu'il veut. De fait, après avoir donné envie, encore faut-il cultiver cette envie. Et comment cultive-t-on cette envie? En la faisant se sentir appréciée. Pourquoi diable une femme resterait-elle avec un homme qui ne l'apprécie pas, qui ne la fait pas se sentir belle et fantastique? Faites-lui oublier que toutes les autres femmes existent lorsque vous êtes avec elle, faites-lui oublier que l'univers existe autour de vous, faites-la se sentir dans un monde à part, un monde unique dans lequel il n'existe que vous deux, dès lors qu'elle vous regarde dans les yeux. Et comment fait-on cela? Non, ce n'est pas en la complimentant continuellement. C'est en étant à 100 % présent, à 100 % avec elle, là, maintenant, tout de suite. Car en la regardant et en oubliant le regard des autres, en oubliant l'univers autour de vous, elle tombera, elle aussi, dans cette « phase » inexplicable où le temps s'arrête. Une femme ne devrait jamais ressentir le besoin de vous demander si vous regardez d'autres femmes.

Cette section vous est présentée par Rage Beverages Inc.

Source(s) image(s):
PinkUnicornPrincess

Commentaires