On ne connaît pas encore tous les effets de la consommation du cannabis sur le corps. Il existe, dans le domaine médical, une foule d’études, dont certaines sont parfois même contradictoires. D’après une nouvelle étude de la Harvard Medical School, consommer de la marijuana, même à l’occasion, pourrait affecter notre motivation.

À LIRE AUSSI: 10 pays où le cannabis pourrait être légal prochainement!

Sur les 40 étudiants qui ont accepté de participer à l’étude, les chercheurs ont remarqué des changements plus importants dans les zones du cerveau associées à la régulation des émotions, des maladies mentales et de la motivation sur ceux qui fumaient du pot une ou deux fois par semaine par rapport aux étudiants qui n’en consommaient pas.

Les scientifiques ont aussi découvert que la forme, la densité et le volume de ces régions du cerveau étaient plus anormaux chez les gens qui fumaient plus souvent. En d’autres mots, plus on fume du pot et plus le niveau de motivation risque de baisser. 

Selon Anne Blood, la coauteure de cette enquête, cette seule étude ne prouve rien. Elle prend toutefois la peine de mettre en garde les utilisateurs afin qu'il agissent avec précaution. D’après elle, pour une personne qui fume du pot une fois par mois, la marijuana va prendre jusqu’à trois semaines pour quitter le système. 

Source : Men’s Health

Source(s) image(s):
Agence QMI

Commentaires