« La fille du Martin » a été le premier long métrage québécois à prendre l’affiche dans la belle province cette année. Quelques mois après sa sortie en salle, le film écrit et réalisé par Samuel Thivierge arrive en DVD.

Étant donné que la projection de presse avait eu lieu pendant que j’étais en congé de paternité, je n’avais pas eu la chance de voir le film au grand écran. Toutefois, je m’étais empressé de lire les critiques qui n’avait malheureusement pas été tendres avec la dernière oeuvre du jeune cinéaste. 

Après l'avoir regardé, je comprends mieux pourquoi La fille du Martin n’avait pas eu le succès critique escompté. Le problème ne vient pas de l’histoire. Sans être la plus originale au monde, elle demeure plausible (à condition d’aimer les comédies romantiques). On y suit, en effet, les aventures de Sarah (Catherine Michaud), une jeune fille de Montréal qui s’en va dans une pourvoirie du Lac-Saint-Jean alors que son père vient de mourir. Elle va y faire la rencontre de Dan (Samuel Thivierge) avec qui elle va avoir une relation. Évidemment, il y a certaines situations qui auraient eu besoin d’être plus approfondies (comme l’histoire des braconniers), mais dans l’ensemble c’est pas trop mal quoiqu’assez prévisible.

Sans dénigrer le fait que Samuel Thivierge ait décidé de faire appel à des acteurs non professionnels, disons que l’on aurait aimé voir un ou deux acteurs d’expérience dans le long métrage, au moins pour interpréter les rôles-titres. On a souvent l’impression qu’ils ont appris leur texte par coeur. Le tout manque de naturel et c'est là l'un des principaux problèmes du long métrage. 

Même si la mise en scène, qui s’inspire des téléromans, est loin de ce que nous propose Xavier Dolan, elle offre quand même quelques beaux moments. Les plans tournés en hélicoptères sont à ce propos très bien réussis. 

Les bonis du DVD concernent les dessous du tournage du film. Il n’y a cependant pas d’entrevue avec les artisans. Ces quelques scènes consistent seulement à nous montrer l’équipe technique à l’oeuvre. Ils ne sont pas indispensables pour une bonne compréhension du film, mais on apprécie le geste.

Verdict

Malheureusement, La fille du Martin n’est pas le meilleur film québécois de l’année. Espérons tout de même que Samuel Thivierge ait appris de ses erreurs dans son prochain film. 

 

Cote : 2 étoiles sur 5. 

 

Source(s) image(s):
TVA Films

Commentaires