S’il y a bien une pièce d’équipement qui est indispensable pour jouer au hockey sur glace, c’est bien le patin. Comme tous les autres équipements du joueur de hockey, les patins, mais aussi leurs lames, ont, depuis leur invention, beaucoup évolué.

Des lames en os!

L’histoire des patins est l’une des plus riches des pièces d’équipement du hockeyeur. En consultant des livres d’histoire, on découvre que les premiers patins auraient été inventés il y a plus de deux millénaires, en Scandinavie! Difficile à croire, mais les premiers patins étaient munis de lames faites à partir d’os d’animaux. C’est assez rudimentaire merci! 

Dans les années 1500, Olaus Magnus, le dernier archevêque catholique suédois, note que les patineurs de la région du golfe de Botnie utilisaient des lames faites de fer poli. 

Bottine + lame

Il faut toutefois attendre la deuxième moitié du 19e siècle pour voir les patins se « moderniser ». À cette époque, les patineurs devaient s’acheter des patins en « kit », c’est-à-dire se procurer séparément les bottines et les lames, puis les assembler en ayant recours à des clefs ou des sangles en cuir et des boucles. Cette façon de faire avait lieu depuis 1857, année où James Whelpley, un résidant d’à peine 18 ans du Nouveau-Brunswick, avait inventé les patins Long Reach. Malheureusement, ces patins n’étaient pas exempts de défauts. En plus d’être plus longs à chausser, ils n’étaient pas aussi stables que ceux que l’on utilise de nos jours.

Il fallut attendre quelques années, soit en 1865, pour que John Forbes invente le premier patin à fixation intégrée, c’est-à-dire dotée d’une lame qui se met en place plus vite. Ceux-ci sont fabriqués à Dartmouth en Nouvelle-Écosse, dans la Starr Manufacturing Company, le premier fabricant canadien de patins à glace. 

Au début du 20e siècle, le patin à tube est créé. Les lames sont ainsi fixées au patin grâce à des rivets. 

Adieu le cuir!

Les matériaux des patins vont également évoluer. Si, au début, les bottines sont en cuir avec une lame d’acier, ils vont par la suite adopter d’autres matériaux comme le plastique et une combinaison de plusieurs matériaux. 

Dans les années 1970, les patins connaissent une autre évolution importante. En effet, le défenseur Jim Roberts, du Canadien de Montréal commence à utiliser des patins Bauer avec des lames Tuuk, c’est-à-dire des patins dont les lames sont supportées par une pièce de plastique. Constatant tous les avantages que procurent ses nouvelles lames, ses coéquipiers Guy Lafleur, Steve Shutt et Jacques Lemaire font de même. Ce sera ensuite au tour des joueurs des autres équipes. 

Aujourd’hui, la plupart des joueurs utilisent ces lames ou une technologie dérivée. 

Pour en savoir plus, visitez la section Kijiji LHJMQ du blogue de Kijiji.

 

Source(s) image(s):
Kijiji.ca

Commentaires