BORNES ÉLECTRIQUES

« Oracle » est la nouvelle série de Peru (scénario) et Martino (dessin) aux Éditions Soleil prenant, cette fois-ci, place dans la Grèce antique. « La Pythie » est le premier des cinq tomes prévue. Alors, est-ce que cette nouvelle série s’annonce comme prometteuse ?

Une beauté sans pareil

Comme c’est souvent le cas dans les histoires se déroulant dans l’Antiquité, Oracle tourne autour de la vengeance. Dans chaque tome, le lecteur est invité à découvrir l’histoire d’un mortel qui a tenté de se venger des dieux de l’Olympe. Ainsi, chaque album est présenté un peu à la manière d’un one shot puisque les héros ne devraient pas, en théorie, avoir de lien entre eux (sauf leur soif de vengeance, bien sûr).

Le seul fil conducteur de ces cinq histoires est ce fameux oracle. C’est ce vieillard aveugle qui va nous raconter le récit de ces cinq personnages courageux (ou assez fous pour défier les dieux, c'est selon). 

Ce premier tome raconte donc l’histoire de la Pythie, une prêtresse de l'oracle de Delphes dévouée au culte d’Apollon et qui peut lire l’avenir. En plus de son don de clairvoyance, les dieux ont conféré à leur messagère une grande beauté. Malheureusement, pour ces prétendants, elle ne peut toutefois pas accepter les avances des hommes. Elle doit rester vierge pour garder ses dons. 

Un jour, Apollon lui rend une visite qui changera à jamais le cours de sa vie. En effet, le dieu du chant, de la musique et de la poésie désire ardemment coucher avec la Pythie, et ce, même si elle risque de perdre ses dons. Chaste et pure, la Pythie refuse ses avances, ce qui n’est pas sans provoquer sa colère. Il décide alors de la violer. Après tout, il n'est jamais bon de dire non à un dieu. 

Elle souhaite par la suite venger son humiliation par tous les moyens. Elle convoque un roi puissant de Sparte avide de pouvoir et lui confie une mission audacieuse : empêcher qu’Apollon ne devienne le roi de l’Olympe par tous les moyens. 

Mission accomplie!

À part une introduction un peu lente, mais nécessaire pour présenter l’Oracle, la lecture est fluide et immersive. Il faut dire que les dessins aident beaucoup à nous plonger dans cette oeuvre. Martino fait un véritable travail d’historien et sa représentation de l’Antiquité est des plus convaincante. J’ai particulièrement aimé comment il avait matérialisé les dieux en leur donnant un visage très humain, mais, en même temps, un petit quelque chose qui les distingue aisément de chaque mortel. 

Quand il y a vengeance, la manipulation n’est pas très loin. La Pythie ne fait pas exception à la règle. Si elle peut facilement manipuler les hommes, l’héroïne apprendra à la dure que c’est un peu plus compliqué avec les divinités. Si elle ne fait pas attention, elle risque même de se faire prendre à son propre jeu...

Verdict

Au final, avec son scénario abouti et rempli d'action et ses personnages fascinants il nous est difficile de ne pas tomber sous le charme de La Pythie. Le duo Peru et Martino commence en force et place la barre très haute pour les tomes suivants. 

 

Cote : 4 étoiles sur 5.

 

Oracle Tome 1: La Pythie

Peru et Martino

52 pages

Éditions Soleil

Source(s) image(s):
Hachette Canada

Commentaires