Toronto, Ontario – À l’automne 2012, j’étais du côté de Los Angeles pour faire l’essai de la Fiesta à moteur 1-litre. Sans pour autant avancer de dates, on nous avait annoncé son arrivée prochaine. Quelque 18 mois plus tard, le moment est venu alors que les éditions équipées de ce moulin se pointent chez les concessionnaires.

Nul besoin de revenir en long et en large sur la Fiesta. La puce de Ford a réussi à bien s’implanter grâce à son allure plutôt coquette, mais aussi en raison du dynamisme de sa conduite. En prime, ceux qui veulent l’équiper peuvent se laisser aller; pratiquement tout peut être embarqué à bord d’une Fiesta, à condition de cracher les billets verts.

Un moteur efficace

Dans ce qui peut être ajouté à la voiture, il y a ce nouveau moteur 3-cylindres de 1 litre. En fait, nouveau est un grand mot, puisqu’il œuvre à bord de modèles Fiesta et Focus en Europe depuis quelques années.

De format hyper compact, sa conception maximise à la fois la recherche de puissance ET l’économie d’essence. Pour la première variable, on a fait appel à un turbo qui agit promptement et de façon fort efficace alors que pour la deuxième on a priorisé des approches certaines de favoriser la frugalité. Parmi celles-ci, mentionnons l’injection directe de carburant de même que l’utilisation d’une courroie lubrifiée.

Puis, pour réduire au maximum les vibrations normalement générées par un moteur à trois cylindres, on a ajouté des contrepoids en des endroits stratégiques. Le résultat est concluant. Au ralenti, on ne se doute pas qu’un bloc moteur ne comprenant que trois cylindres est au travail.

Rendement

En matière de puissance, ce moteur EcoBoost avance 123 chevaux et un maximum de 148 livres-pieds de couple. Jumelé seulement avec une boîte manuelle à cinq rapports – pour l’instant –, il propose des prestations tout à fait correctes. À vrai dire, elles sont même impressionnantes lorsqu’on pense à sa cylindrée.

Bien sûr, l’argument principal avancé par Ford à propos de ce moulin demeure sa consommation d’essence. Les chiffres officiels parlent d’une moyenne de 6,2 litres aux 100 kilomètres en ville et de 4,3 litres aux 100 kilomètres sur l’autoroute. Dans ces derniers cas, la différence est notable. En ville, là où les départs et les arrêts sont fréquents, ça peut varier. Surtout, le caractère pimpant du moteur nous donne envie de l’exploiter au maximum, ce qui se fait toujours au détriment de la consommation.

Si l’on se fie aux cotes officielles, c’est un gain d’environ 1 litre aux 100 kilomètres que propose ce moteur en comparaison au 4-cylindres de 1,6 litre qui équipe normalement la voiture.

Notre court essai s’est soldé par une médiane de 5,7 litres aux 100 kilomètres et nous n’avons pas ménagé la pédale d’accélération.

Une option

Reste à savoir si ce gain à la pompe vaut ce qui est demandé en retour pour cette mécanique, car il s’agit d’une option vendue 1295 $. Et encore, une seule version de la Fiesta le propose, la SE. Heureusement, c’est la variante la plus populaire de la gamme, les autres étant la S, la Titanium et la ST.

Aussi, même si le mariage est intéressant, il faut oublier la boîte de vitesse automatique, un autre compromis que certains ne seront pas prêts à faire. Sera-t-elle de la partie en 2015? Ford n’a pas voulu répondre à cette question, mais tout semble possible, surtout que le jumelage existe sur le Vieux-Continent.

En somme, considérant tout cela, on ne s’attend pas à un très grand volume de vente d’éditions équipées de ce 3-cylindres. Tout ça pourrait changer si la stratégie est revue prochainement.

Pour l’instant et avant l’arrivée des modèles 2015, à la fin du mois de juillet, des incitatifs rendront les éditions 2014 plus alléchantes, une chose qui sera à surveiller pour les consommateurs.

Conclusion

À n’en pas douter, le moteur 3-cylindres EcoBoost de 1 litre est une réussite. Il ne figure d’ailleurs pas par erreur au palmarès du magazine Ward répertoriant les 10 meilleurs moteurs de l’année.

Reste à savoir quelle sera la réponse du public. En bout de piste, ce seront eux qui auront le dernier mot.

La version SE de la Fiesta est vendue 17 840 $, auxquels il faut ajouter 1295 $ pour profiter du nouveau moteur. 

,

Source(s) image(s):
Daniel Rufiange

Commentaires