Parce que s'il y a une seule chose, une seule, parmi toutes ces choses, anodines ou graves, à ne pas faire en relations, en amour et en séduction, c'est bien d'avoir des attentes.

L'attente, c'est l'ego. C'est tenir pour acquis que quelqu'une doit changer pour vous, qu'elle doit faire ceci ou cela, que si elle était attirée, vraiment attirée, elle agirait ainsi et non pas comme ça. C'est stupide, c'est insultant, c'est se fermer les yeux devant la femme qu'on a devant soi, ne pas regarder qui elle est, et la comparer, non seulement à toutes vos anciennes relations, mais également à des films, des livres ou des anecdotes passées.

Parce que non, ce n'est pas parce que toutes vos anciennes fréquentations vous textaient tous les matins et tous les soirs qu'elle, elle est comme ça. Ça ne veut pas nécessairement dire qu'elle est moins intéressée, ça veut simplement dire que, elle, elle ne texte pas tous les matins et tous les soirs.

J'en ai plus qu'assez d'entendre ces « si elle était intéressée, il me semble qu'elle ferait ci », ces « pourquoi elle ne fait pas ça? » et autres insultes à son identité du genre.

Chaque femme est différente, chaque femme a sa propre personnalité, ses propres désirs et ses propres façons d'exprimer ce qu'elle ressent. Peut-être est-elle simplement plus timide que la précédente, moins vite en affaires, plus gênée à dévoiler ses sentiments pour vous.

Le problème, c'est que si vous continuez à la comparer à celles que vous avez déjà connues, à ce que vous « pensez » qu'une femme attirée doit faire ou dire, bref, si vous continuez à avoir toute cette attente par rapport à elle, par rapport à qui elle est et à qui elle devrait être, vous allez passer à côté du plus important, de l'immensément important :

Elle.

Parce que c'est à propos d'elle. C'est elle qui vous intéresse, non? C'est elle que vous apprenez tranquillement à connaître, non? Ce n'est pas et ne doit jamais être une question de qui elle pourrait être, mais bien de qui elle est, là, maintenant, alors qu'elle partage ce moment avec vous.

Cessez de vous aveugler avec toute cette attente par rapport à elle. Elle ne « doit » pas répondre immédiatement à tous vos textos. Elle ne « doit » pas toujours vous réserver sa fin de semaine. Elle ne « doit » pas être colleuse et toujours vouloir que vous lui fassiez l'amour. Ça, c'est ce que VOUS voulez. Au lieu de vous concentrer constamment sur ce que vous voulez, de façon totalement égoïste et méprisable, regardez-la, elle. Apprenez à la connaître, elle. Avec elle, oubliez tout ce que vous pensez savoir sur les femmes et les relations. Elle n'est pas la continuité de votre aventure personnelle, dans ce monde. C'est une nouvelle aventure, différente des autres, complètement différente. Ce n'est plus l'incroyable aventure de Jean Tremblay, c'est maintenant la frivole aventure de Jean et Nadine.

Vous devez abandonner toutes ces idées préconçues, ces attentes, ces « il me semble que » et ces « j'aimerais qu'elle soit comme ça ». Comment osez-vous, tout d'abord, avoir une telle attente face à une femme? J'ai même, un jour de printemps, entendu parler d'un homme qui s'attendait à ce qu'une femme ne grossisse pas, qu'elle reste mince. Franchement, je ne sais pas ce que je ferais de sa peau si je le rencontrais. Mais pour qui faut-il se prendre, pour Dieu?

Dans la vie, on ne peut pas changer les autres. Chacun est maître de qui il est et de ce qu'il veut. Désirer qu'une femme change pour vous, c'est égoïste. Ce n'est pas être attiré par cette jolie créature, c'est être attiré par l'idée que vous vous faites de ce qu'elle pourrait devenir. Et aucune femme ne mérite cela. Aucune femme ne mérite qu'on la regarde en ne la voyant pas, en ne voyant que les fondations de ce qu'elle pourrait être.

Une femme mérite qu'on s'intéresse à elle, vraiment à elle, à qui elle est, aujourd'hui, à ce qu'elle veut, aujourd'hui. Qu'on la regarde vraiment, là, tout de suite, dans le présent. Sans attentes.

Au lieu de vous créer une attente, observez. Soyez à l'écoute. Regardez qui elle est. Au lieu de désirer un fantôme, une idée invisible, une femme qui n'existe pas encore, apprenez à connaître celle qui est vraiment devant vous, celle qui vous parle, cette petite créature unique en son genre qui prend de son temps dans sa vie pour vous. Apprenez à cerner ses signes subtils, à elle. Peut-être qu'elle, elle vous texte moins que vos anciennes fréquentations. Peut-être qu'elle, par contre, quand elle est avec vous, elle respire plus fort et ses yeux brillent. Peut-être qu'elle ne joue pas dans ses cheveux, comme vous avez lu sur Internet; peut-être, par contre, qu'elle vous invite partout, pour vous faire entrer dans son monde. Chaque femme est différente et s'exprime d'une façon différente; c'est à vous, messieurs, que revient la tâche de regarder qui vous avez devant vous, de la regarder pour qui elle est, elle, aujourd'hui, en oubliant tout ce que vous savez ou croyez savoir.

Parce que l'essentiel, l'important, le fou, le frivole, le passionnant, ce n'est pas votre attente, ce masque incertain que vous lui avez posé sur le visage. C'est elle, c'est vous, c'est aujourd'hui, c'est l'instant, c'est ce que vous vivez, là, tout de suite, avec une vraie humaine, en chair et en os, avec sa propre personnalité, que vous apprenez, tranquillement, à connaître, à accepter et à adorer. Il est temps de craquer le masque.

Source(s) image(s):
Les-Diables

Commentaires