Mario Kart 8

Un visuel explosant de couleurs!

Difficile de parler de Mario Kart 8 sans d’abord jeter un regard sur son graphisme. Sur ce plan, Nintendo a effectué un travail de maître, proposant un enrobage visuel de très grande qualité qui fera tourner des têtes peu importe où vous y jouerez. Les couleurs omniprésentes sont éclatantes et plusieurs effets de lumières pimenteront chacune des courses auxquelles vous participerez. De nombreux effets spéciaux, dont ceux de feu, sont également exquis et le jeu ne bronche pratiquement jamais. C’est un réel plaisir que d’observer les environnements de Mario Kart 8 et de parcourir chacune des pistes à pleine vitesse!

Jouabilité classique, mais une belle nouveauté proposée

En ce qui a trait au style de jeu, on reprend ce qui a toujours fait le succès de la franchise Mario Kart. Vous pourrez encore une fois disputer des courses en pilotant des karts, des voitures, des motos et, nouveauté dans cet opus, des VTT. Vous aurez l’occasion de bénéficier de plusieurs poussées d’accélération à divers moments de vos courses, qu’il s’agisse du départ canon que vous pourrez effectuer en réchauffant votre moteur ou encore des petits boosts présents lorsque vous sauterez lors de virages ou tout juste à la fin d’une rampe de propulsion. Les sous sont aussi de retour sur chacune des pistes, vous octroyant de petites poussées chaque fois que vous en récolterez un. Néanmoins, contrairement à d’autres Mario Kart, vous ne pourrez en avoir que 10 à chaque course et la vitesse maximale de votre véhicule ne sera pas affectée par le nombre de pièces récoltées.

La grande nouveauté par rapport au style de pilotage se situe dans les segments antigravitationnels des pistes. En effet, dans la majorité des courses du jeu, vous retrouverez des segments où votre bolide défiera la gravité, de sorte que vous courserez la tête en bas ou encore sur les murs! Cela ajoute un bel élément d’action et d’excitation aux pistes du jeu puisque tirer profit des raccourcis ou encore voir des pilotes se promener dans tous les sens procure une grande dose de plaisir. Vraiment, un bel ajout à la série Mario Kart!

Entre nouvelles et vieilles pistes

Au plan des pistes, on retrouve 32 courses. La moitié est constituée de pistes originales et l’autre portion comprend des courses reprises d’anciens Mario Kart. Les nouvelles courses sont, globalement, très réussies, et ce, même si elles sont généralement plus courtes que dans les autres volets. Or, cela les rend plus intenses, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi! À elle seule, la coupe Étoile regroupe 3 des meilleures pistes du jeu, mes préférées étant celles de l’aéroport et du château de Bowser. Dans la première, on course littéralement dans l’aéroport et on fonce même dans un avion atterri, tandis que vers la moitié de la seconde, vous serez confronté à une immense statue de Bowser en feu qui frappera la piste afin de la faire onduler!

Les reprises de pistes sont également intéressantes, Nintendo ayant fait de bons choix dans l’ensemble. En revanche, cela demeure une question de goût. Si j’ai apprécié voir le retour de la course DK Jungle de Mario Kart 7 et de la ferme Moo Moo de Mario Kart Wii, j’ai été déçu de constater qu’on a retenu des courses comme la piste urbaine de Toad de Mario Kart 64, probablement l’une des courses les plus platoniques de la franchise. Or, cela est mon opinion et j’ai pleinement conscience que certains n’aimeront pas les pistes classiques que j’ai préférées et vice-versa.

En revanche, les nouveautés de Mario Kart 8 ont été implantées au sein de ces pistes du passé, ce que j’ai beaucoup apprécié. Ainsi, vous retrouverez des segments antigravitationnels dans plusieurs courses d’antan, les rendant ainsi plus excitantes. Par exemple, sur le circuit Mario plutôt linéaire de Mario Kart : Super Circuit, le milieu de la piste se soulève, créant ainsi un grand virage dans les airs! Même la piste urbaine de Toad bénéficie de ces segments, nous permettant ainsi de courser sur les murs. À cela, il faut ajouter la couche de peinture HD apposée sur chacune de ces courses classiques, les rendant plus belles que jamais!

Bien entendu, difficile d’évaluer un Mario Kart sans parler des objets. Vous retrouverez la plupart des éléments des précédents jeux de la série, incluant les champignons, les étoiles, les éclairs et les carapaces. Or, de nouvelles armes ont été incluses, balançant d’ailleurs mieux les éléments qu’auparavant. Ne vous faites pas d’illusion; si vous êtes premier, vous risquez de tomber plus souvent qu’autrement sur des bananes comme par le passé. Or, vous pourrez quand même mettre la main sur un rarissime klaxon qui, enfin, nous donne l’occasion de détruire la fameuse carapace bleue à épines! Vous pourrez aussi tomber sur un boomerang de même que sur une plante piranha, l’une de mes armes préférées. Lorsqu’elle fermera les mâchoires, que ce soit pour récolter un sou ou faire sortir un adversaire de piste, vous bénéficierez d’une poussée d’accélération. Cependant, la plante peut aussi se retourner contre vous puisqu’une poussée lors d’un virage est rarement synonyme de succès!

Un jeu peu risqué

Certes, Mario Kart 8 est un jeu plaisant et rempli d’action, mais il n’en demeure pas moins un titre peu risqué. Nintendo s’est basée sur une majorité d’anciens éléments de la franchise plutôt que de chercher à réellement faire progresser cette dernière. De ce fait, le jeu demeure plutôt simpliste. Ainsi, au plan des modificateurs de conduite, ils sont quasi-identiques au passé. Par exemple, un personnage lourd aura une meilleure accélération, mais tournera plus difficilement. De même, un VTT parviendra à tasser plus facilement vos adversaires, mais prendra des virages moins serrés qu’une moto. Mais ça, ce sont des éléments que l’on connaît déjà.

Malheureusement, ce ne sont pas les pièces de véhicules et les personnages à débloquer qui changent vraiment la donne. En fait, il y a une grande déception sur ce plan puisque les pièces de véhicules à débloquer sont beaucoup plus esthétiques que pratiques. Oui, il y en a beaucoup et oui, cela peut changer le style de conduite, mais moins qu’au sein de Mario Kart : Super Circuit où chaque élément personnalisable modifiait les caractéristiques du bolide unique que nous concevions. Quant aux personnages, ils sont tout simplement peu originaux. Disons que débloquer une Peach en or rose n’est pas ce qu’il y a de plus titillant. De plus, lorsqu’une majorité de personnages est constituée des Koopalings (dont on commence à faire une écoeurantite aigüe depuis les New Super Mario Bros.), on voit clairement que Nintendo a manqué d’originalité quant aux mascottes proposées.

Ce sont ces éléments qui font en sorte que la portion solo est plutôt décevante. Les modes à travers lesquels ils sont mis de l’avant sont corrects, mais assez classiques eux aussi. Votre principal attrait sera encore le Grand Prix, constitué des mêmes quatre modes de difficulté que par le passé. Le mode Contre-la-Montre vous permettra évidemment de réaliser les meilleurs temps, mais aussi de partager vos fantômes et de télécharger ceux d’autres joueurs, tandis que le mode Contre vous donnera l’occasion de disputer des courses avec vos propres règles. À ce chapitre, je vous invite à constituer des équipes et à n’utiliser que des bombes; ce sera le chaos garanti! Le dernier mode est le classique Bataille, cette fois-ci complètement raté. Pourquoi? Parce qu’au lieu de concevoir des arènes, on a inclus le style de ce mode dans les pistes du mode Grand Prix. Résultat : les décors sont trop grands et on cherche trop longtemps nos adversaires.

Heureusement, les modes multijoueur sont beaucoup plus solides, octroyant une durée de vie quasi-infinie à Mario Kart 8. Vous pourrez toujours jouer localement, quoique à quatre joueurs, le jeu a tendance à ralentir. En ligne, vous pourrez participer à des courses supportant 12 joueurs, et ce, que vous jouiez seul ou avec un autre joueur sur la même console! D’ailleurs, en ligne, il est très facile de concevoir ses propres courses ou même ses tournois. Ainsi, vous trouverez aisément des parties auxquelles participer et le jeu répartira intelligemment les points gagnés même si ce ne sont pas tous les joueurs qui participent à un tournoi au même moment. Petite déception : le mode de reprises Mario Kart TV, dont les extraits sont trop courts et les options de reprises assurément pas assez nombreuses.

Verdict

Mario Kart 8 n’est peut-être pas le jeu que l’on attendait au plan de l'originalité. En revanche, il livre la marchandise tant sur le plan technique qu’au chapitre du plaisir. Même si le solo déçoit en raison d’un mode Bataille raté et d’éléments à débloquer plutôt quelconques, le multijoueur garantit à Mario Kart 8 une popularité qui fera en sorte qu’il sera ressorti lors de réunions entre amis ou encore au sein de tournois. Pour le futur, il reste à espérer que Nintendo conservera le plaisir du huitième opus de la franchise tout en prenant la liberté d’explorer des terrains un peu plus risqués!

Ce que vous aimerez :

- La superbe ambiance visuelle

- Les segments antigravitationnels

- Le grand plaisir procuré par le jeu!

 

Ce que vous n’aimerez pas :

- La faiblesse des éléments à débloquer

- Le mode Mario Kart TV trop limité

- Recevoir 50 000 carapaces en fin de course lorsque vous êtes premier!

 

Note : 8 sur 10

Source(s) image(s):
Blog.fnac
GiantBomb
Brutal Gamer
Just Push Start

Commentaires