Cette semaine, je ne voulais rien écrire... Je n’avais rien de bon à vous dire. Surtout que c’est supposé être une chronique humoristique! Comme je me sentais aussi drôle que la blague de « pet et répète », j’avais décidé de ne rien écrire… question de préserver ma réputation. Lorsque j’ai annoncé la nouvelle à mon patron, il m’a dit : « On te paie pour écrire, alors ponds-nous quelque chose… n’importe quoi! » J’ai donc décidé de vous pondre un œuf à la coque… et de l’écraser sur la tête de quelqu’un. Parce que des fois, ça fait du bien de chialer!

À LIRE AUSSI : Humour : Un crabe nommé « bouche-trou »

Ok, ma vie n’est pas parfaite en ce moment, mais je dois avouer que lorsqu’on se compare, on se console! Je pourrais vous écrire que j’ai de la misère avec les nouveaux dollars canadiens en polymère qui ressemblent à des cartes de hockey Upper Deck ou bien avec la dernière affiche du spectacle de Martin Deschamps qui affiche faussement « COMPLET » alors qu’il lui manque une jambe… Je pourrais aussi crier qu’étirer les préliminaires ne donne pas plus de « air-lousse » et que tous les participants de l’Instant Gagnant sont des épais de classe mondiale… Mais non! J’ai le goût de garder mon œuf pour une seule et unique personne… Georges Laraque!

Ok, il est gros, il est fort, mais « tabarnane » qu’il est stupide! Je n’ai aucun problème avec le fait qu’il préfère manger un bonzaï plutôt qu’un filet mignon, mais il doit être légèrement carnivore à ses heures pour se mettre aussi souvent le pied dans la bouche! On dirait même qu’il y prend goût! Ses pieds doivent goûter le ciel… Personnellement, j’aimerais mieux avoir le pied de Clodine Desrochers dans ma bouche, mais je crois sincèrement qu’on s’éloigne du sujet…

Dernièrement, Big Georges a demandé aux gens de boycotter le Festival du cochon de Sainte-Perpétue pour cause de cruauté animale… Premièrement, j’aimerais féliciter nos médias d’être présents en si grand nombre pour une nouvelle de cette importance. Ensuite, j’aimerais dire à Georges que l’activité qu’il décrit comme de la cruauté animale est la course du cochon graissé… alors qu’un homme tente d’attraper un cochon dans une mare de boue et qu'il tombe à maintes reprises. Et il glisse… et les gens rient! C’est un show, un spectacle… un show comme deux gros « bœufs » qui se frappent à grands coups de commotions cérébrales manuelles sur une patinoire de hockey. La seule différence, c’est qu’après l’évènement, le cochon ne va pas au banc des pénalités pendant 5 minutes…

Mais tu vas me dire que la bagarre n’est pas de la cruauté… C’est aussi un show! Comme la fois où tu t’es déguisé en femme mariée sur les ondes de TVA Sports ou quand tu nous as présenté ton extracteur à jus qui a peut-être été fabriqué sur une chaîne de montage dans un pays sous-développé! Donc, si je suis ta logique, nous devons boycotter tous les festivals? Par exemple, celui de Saint-Ubalde parce qu’on sait tous qu’une patate souffre le martyr lorsqu’on l’épluche et qu’on la plonge dans l’eau bouillante, ou bien le festival de la galette de Sarrasin parce que tout le monde sait que Paul est aussi nul en cuisine que dans la chanson! C’est n’importe quoi! Un peu comme toi depuis que tu te prends pour un politicien… Depuis que tu crois que les gens t'écoutent et te prennent au sérieux!

Ce n’est pas parce que tu t’es présenté en politique fédérale que tout ce que tu dis est vrai et intègre. Veux-tu qu’on parle de l’association des joueurs junior que tu voulais lancer dernièrement? Mais non! Ne mélangeons pas les viandes et les végétaux… Aujourd’hui, je te lance mon œuf dur; si tu veux me répondre, je t’invite à m’écrire et à me lancer un uppercut… d’explications! Nous présenterons ta lettre dans son intégralité à tous les lecteurs de ce site. Juste pour comprendre… juste pour rire! C’est quand même une chronique humoristique ici!

Source(s) image(s):
Lessard 2014 (c)

Commentaires