BORNES ÉLECTRIQUES

La testostérone vous aide à fonctionner de manière efficace dans tous les aspects de votre vie. Qu'on parle d’entraînement, de travail, de sexe ou de sommeil, vous avez besoin de niveaux optimaux de testostérone pour être à votre meilleur.

Dès que vous atteignez 25 ans, les niveaux de cette hormone, qui vous donne votre volonté masculine et votre envie sexuelle, commencent déjà à diminuer et vont continuer de le faire à mesure que vous vieillirez. Une étude réalisée dans les années 2000 en Nouvelle-Angleterre a même révélé que les niveaux moyens de testostérone ont diminué d’environ 1 % par année ces dernières décennies. Cela veut dire que la population globale mâle ne fait que dégringoler avec les années. Ainsi, un homme de 65 ans en 2002 aurait des niveaux de 15 % inférieurs à ceux d'un homme du même âge en 1987!

Les études montrent aussi que les hommes avec un faible taux de testostérone sont plus susceptibles d’éprouver des problèmes de santé tels que le diabète (de type 2), le cancer (prostate), l'infertilité (ou un faible taux de spermatozoïdes), l’embonpoint (surtout au niveau du ventre) ainsi que la perte de force et de masse musculaire. Si vous cherchez à améliorer votre santé par l’entraînement physique ou l’alimentation, cette information est importante, car elle a des répercussions sur votre capacité à atteindre vos objectifs.

Certains signes peuvent vous mettre la puce à l’oreille quant à votre santé hormonale. Le fait que vous ayez pris du poids récemment ou que vous ayez de la difficulté à le perdre malgré vos efforts en est un exemple. La testostérone et la graisse corporelle entretiennent une relation particulière. Non seulement la testostérone vous aide à brûler les graisses mais à l’inverse, l’augmentation du pourcentage de gras vous empêche de produire de la testostérone! C'est l’une des raisons pour lesquelles les gars minces et musclés peuvent maintenir leur condition physique même s’ils font quelques écarts alimentaires.

Sans testostérone, vous ne pouvez pas construire de muscles. La testostérone est une hormone qui répare les tissus et améliore par le fait même vos capacités de récupération. Ce n’est pas pour rien que des athlètes s’en servent pour améliorer leurs performances. La réparation des tissus musculaires est même l’une des principales qualités recherchées de la testostérone, et c’est cet aspect que les gens qui en font usage recherchent. Elle permet de tolérer plus de volume et d’intensité sans être aussi vulnérable au surentraînement. Si vous trouvez que vous éprouvez des difficultés à ce sujet, votre production de testostérone est probablement loin d'être optimale.

La fatigue et le manque d'énergie sont d’autres indicateurs de votre santé hormonale. La testostérone contribue à votre sentiment de vigueur et à votre capacité à repousser la fatigue. Ainsi, si vous êtes toujours en manque d'énergie ou sentez que vous ne pouvez pas tolérer autant de travail qu’autrefois, vous êtes en droit de pointer du doigt votre taux de testostérone.

Une faible libido ou des problèmes de fonction érectile sont également des facteurs à considérer. Vous réveillez-vous avec une érection? Portez-y attention la prochaine fois que vous vous lèverez du lit. Si ce n’est pas le cas, il est fort probable encore une fois que votre production de testostérone soit déficiente. Votre capacité à performer au lit est aussi en grande partie liée à votre taux de testostérone. Et détrompez-vous si vous croyez que cela n’arrive qu’aux personnes plus âgées; beaucoup de jeunes hommes de nos jours éprouvent des dysfonctions érectiles qui sont attribuables à des problèmes hormonaux.

Un manque de qualité de sommeil ou l'insomnie ont aussi été associés à de faibles taux de l’hormone mâle. Lorsque vous ne dormez pas suffisamment, votre corps sécrète du cortisol, l’hormone de stress. Si vous avez l’habitude de lire mes articles, vous savez que je parle souvent des effets négatifs de taux élevés de cortisol sur la santé. Le cortisol s'oppose à la testostérone et l'une des façons de mesurer la testostérone est justement de mesurer sa relation avec le taux de cortisol dans le corps. Plus votre cortisol est élevé et plus votre testostérone est susceptible de baisser; c’est aussi logique que cela. Et encore une fois, il s’agit d’un cercle vicieux. Si vous ne récupérez pas bien, votre production de testostérone sera affectée, ce qui aura un effet négatif sur la qualité de votre sommeil et vous empêchera de produire plus de testostérone… il est donc important de s’assurer non seulement d’une bonne quantité, mais surtout d’une bonne qualité de sommeil.

Parmi les autres facteurs qui ont une influence sur la production de testostérone, il y a l’alimentation et l’activité physique. En ce qui concerne l’activité physique, le travail en endurance est reconnu pour épuiser les systèmes hormonal et immunitaire, tandis que le travail en force semble avoir l’effet contraire et stimulerait les hormones anaboliques. Et parlant d’activité physique, autant l’inactivité engendre la perte des fonctions érectiles et de la libido, autant le fait d’être actif de façon régulière au lit n’aura que des effets bénéfiques!

Une alimentation riche en sucre et pauvre en gras aura aussi des effets négatifs. La mauvaise répartition des glucides au cours de la journée, qui entraîne des fluctuations de l’insuline (hormone de stockage), a un effet de cascade très indésirable et vous fera prendre du poids, en plus d’amener d’autres problèmes de santé au fil du temps. Il faut aussi comprendre que certains gras sont essentiels non seulement à la production hormonale, mais aussi à la survie de l’organisme. Même les gras saturés ont leur rôle et surtout lorsqu’on parle de testostérone.

La tendance, ces derniers temps, à vouloir couper dans les sources de gras a donc plusieurs conséquences. D’une part, les régimes pauvres en gras sont souvent riches en glucides (dites-vous bien que les gras ont dû être remplacés par quelque chose). Plus les glucides augmentent et plus l’insuline est sécrétée et encourage le stockage. D’autre part, non seulement il est fort probable que vous nuisiez à votre corps en le privant de gras essentiels, mais ces mêmes gras auraient justement eu comme effet de stabiliser l’assimilation des repas s’ils avaient été présents.

La solution idéale consiste donc à prioriser des repas légers et équilibrés, constitués d’aliments « sains » et comprenant une portion de gras de source naturelle. Contrairement à la croyance populaire, les bonnes graisses que l’on retrouve dans les viandes et les poissons vous empêchent de prendre du gras corporel et peuvent même aider à prévenir certaines maladies.

Faites également attention à la réduction trop drastique des calories, car celle-ci peut rapidement avoir un effet négatif sur la production d’hormones anaboliques. Cela est encore plus important si vous voulez maintenir votre masse musculaire et votre taux de testostérone élevés.

Ainsi, un homme qui veut s’assurer de rester « homme » pour longtemps aurait avantage à s’entraîner (en force ou en hypertrophie), être actif régulièrement (entre autres au lit), à apprendre à gérer son stress (cortisol), en plus de s’assurer de dormir suffisamment, de répartir ses repas (et ses glucides) au cours de la journée et de manger suffisamment de gras essentiels (œufs, noix, viande, etc.). Parmi les autres astuces, on pourrait compter la réduction de l’exposition aux irritants (plastique, pesticides, édulcorants artificiels, etc.) et l’usage de suppléments. Les thés des Elfes de la Vapeur ont d’ailleurs des formules de thé ciblant spécifiquement la testostérone et la libido.

Source(s) image(s):

Commentaires